Symboles & mythologies

Ce dossier vous en apprend plus sur la mythologie que sur les jeux. Il permet de constater que les jeux sont pourvus en symboles et références mythologiques. Ne lisez pas ce dossier sans avoir fini les 2 jeux, spoils majeurs garantis.

Cliquez sur ces titres pour accéder au contenu :
Les déesses : les Furies et les sacrifices
L'œuf : les germes de la résurrection et le sarcophage osseux
Destruction et renouveau : le chaos, le temps et la reine monstrueuse
Les démons angéliques : les archanges et les chérubins

Le pacte
Le pacte dans Drakengard est l'alliance des âmes entre un humain et une créature. Paradoxalement, les deux êtres liés gardent leurs caractères respectifs bien qu'ils n'ont plus qu'une et même âme et ce définitivement.
Le pacte d'un humain et d'une créature tend à accroitre la puissance des deux êtres toutefois un sacrifice de l'humain est nécessaire. Ce principe rappelle les divers expressions "vendre son âme au diable" ou "faire une pacte avec le diable" ayant pour origine l'histoire de Faust.

Johann Faust est un protagoniste d'un conte populaire qui fut sujet à diverses œuvres fictives. Faust, homme instruit, appelle Méphistophélès (communément appelé diable) et lui demande de l'aide. Ce dernier le propose un pacte : en échange de son âme, il fera en sorte d'accomplir ces souhaits. Faust accepte de céder volontiers son âme pour la satisfaction de ses désirs. Selon les versions, les services du diable ne durent qu'une certaine durée et parfois même Faust garde son âme bien que ces désirs soient exaucés.
Dans Drakengard, le pacte est aussi le résultat de souhaits à exaucer : vivre, obtenir de la force, se divertir...

Livre des germes
La plupart des religions sont pourvues en ouvrages, les dieux dragons possèdent également ce type de recueil. Le support n'a rien de conventionnel, il s'agit de sang et non de papier ou de pierre.
Le livre des germes a été "crée" afin de remporter une guerre, ce qui tend à se différencier des ouvrages religieux classiques relatant les origines du monde et la ligne de conduite à suivre. Le contenu du livre est aussi appelé "mémoire", elle motive les actions des dieux-dragons. D'une certaine façon, on pourrait considérer ceci comme le "destin" dans la mesure où ils agissent instinctivement en suivant le scénario écrit.
On pourrait penser que son nom est plutôt mal choisi : "germes" tend à nous faire penser à tort aux archanges et aux germes de résurrection. Néanmoins, il est possible de voir la démarche : Que ce soit "mémoire" et "germes", ces termes évoquent les origines : le livre retrace les faits se déroulant durant la période où Furiae était la déesse mais aussi la guerre ancestrale qui oppose les dieux-dragons aux archanges.

Le symbole des jumeaux
En remettant une dague à un couple, un devin avait prédit cette double naissance, un enfant du Ciel et l'autre des hommes. Ces deux enfants étaient prédisposés à s'opposer. La mère préféra porter toute son affection à son fils lui confiant dès son plus jeune âge son rôle de héros. La fille aux yeux rougeoyants fut isolée et finalement abandonnée.

Seere et Manah se ressemblent énormément à l'image de vrais jumeaux. En théorie, leurs patrimoines génétiques sont différents (ils sont de sexe différent) donc ils ne devraient pas autant se ressembler.

Les jumeaux symbolisent une dualité inévitable : ce sont le jour et la nuit, la clarté et l'obscurité... La plupart des cultures et mythologies prêtent une grande importance aux jumeaux et s'accordent à dire qu'ils apparaissent en raison de la volonté divine. Les jumeaux sont toujours chargés d'une force puissante, dangereuse et/ou protectrice... De façon schématique, un être humain est ballotté par les contradictions (le bien et le mal notamment) ce qui n'est pas le cas des jumeaux. Ils sont la forme fragmentée d'un être, l'un incarnant une valeur et l'autre son opposé.

Cette dualité octroyée généralement aux jumeaux trouve son origine dans le processus de la vie, lors de la scission de l'ovule fécondé. Cet ovule considéré comme un seul être se sépare en deux êtres à la fois complémentaires et opposés. C'est pourquoi on considère les jumeaux comme des êtres incomplets ou partiels qui ne peuvent être entiers qu'en étant ensemble.
On pourrait faire un rapide rapprochement avec le pacte que peut faire un humain avec une créature. Ils sont sensiblement différents mais ils restent liés par l'unique âme qui les habite.

Dans le cas des jumeaux Seere et Manah, seuls leurs apparences constituent un facteur de similitude, le reste tend à les opposer systématiquement. Seere recherche sa sœur, se sentant responsable de son état, il désire obtenir la gloire d'un héros, il privilégie l'instant. Manah rejette son frère, elle se montre totalement irresponsable et inconsciente de ses actes, elle désire être aimer par dessus tout, elle veut le changement (celui de la race humaine notamment).
Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
167728
Aujourd'hui :
127