Destruction et renouveau

Le Chaos
Rappel : Les archanges désirent à la renaissance du monde par laquelle l'annihilation totale est nécessaire, le sceau doit périr et le chaos apparaître.

L'état primordial du monde est souvent considéré comme chaotique : soit il s'agit d'un vide, d'un néant total où surgit la vie, soit il s'agit d'une multitude de formes et de matière qu'il faut ordonner. L'ordre est le vecteur d'un monde harmonieux, il apparait parallèlement avec la notion d'être divin : c'est un dieu (une déesse dans Drakengard) qui donne l'ordre nécessaire au monde.

Dans la mythologie grecque, le Chaos est un tout incommensurable, une entité informe, de la matière, au sein duquel les éléments constituant le monde actuel étaient mélangés. Chaos n'est presque pas personnifié, il reste une divinité rudimentaire capable d'enfanter les divinités primordiales : la Terre (Gaïa), le monde souterrain (Tartare), les Ténèbres (Erèbe), la Nuit (Nyx) et selon les versions l'Amour (Éros).

Gaïa va à son tour engendrer une série de divinités, le plus important étant le ciel (Ouranos). Divinité mâle, il va féconder sa mère Gaïa et la contraindre à garder ses enfants dans son ventre. À la demande de Gaïa, le titan Cronos émascule son père Ouranos et se proclame roi. Toutefois, Cronos ne se montre guère plus raisonnable envers la progéniture qu'il a avec Rhéa : craignant d'être renversé par un de ses enfants, il les avalent. Avec l'aide de Gaïa, Rhéa parvient à sauver un de ses fils, Zeus : l'enfant est remplacé par une pierre que Cronos engloutit. Devenu adulte, Zeus parvient à libérer ses frères et sœurs en faisant boire à Cronos un breuvage au vertu vomitif, il recrache tous ces enfants. Ces derniers finissent par fuir au mont Olympe.

C'est au prix d'une guerre difficile de 10ans que les olympiens guidés par Zeus, alliés aux Cyclopes et aux Hécatonchires, parviennent à mettre fin au monde de Cronos et des titans. Le monde primordial, absurde, dans lequel Cronos dévorait ses propres enfants est remplacé par le règne de Zeus qui se voit assigner le monde terrestre et les airs. Deux de ses frères, Hadès et Poséidon ayant la charge des mondes souterrain et aquatique.
Le monde structuré est la résultante d'un Chaos mouvementé et des forces antagonistes s'affrontant.

Dans Drakengard, la guerre entre l'Empire et l'Union rappelle les affrontements nécessaires entre olympiens et titans à l'issue duquel un monde harmonieux doit voir le jour.
Pour parler des cieux pourpres dans le jeu, nombreux sont les points communs existants avec le chaos de la mythologie grecque : le dérèglement temporel, les monstres, les résurrections dénotent la totale anarchie, le manque de structure et l'apparition de la reine monstrueuse rappelle Gaïa.
C'est une déesse portant le sceau qui met un terme au Chaos et établit l'ordre, à l'image d'une pierre qui bloque les rouages d'un mécanisme.

Le temps
Seere a une relation toute particulière avec le temps en raison de son pacte avec Golem. Il semble avoir acquis le pouvoir de Chronos, dieu du temps. Il ne faut pas confondre "Cronos" le titan qui se rebelle contre Ouranos dans la mythologie grecque et "Chronos", dieu primordial personnifiant le temps. (ayant une place prépondérante dans la mythologie orphique)

Rapide évocation de la cosmogonie orphique* : Chronos apparaît à la création du monde sous les traits d'un serpent avec un tête d'homme, une seconde de lion et une troisième de taureau. Il est accompagné par son épouse Ananké (déesse de la fatalité et de la nécessité). Tous deux sont chargés d'entraîner le monde céleste dans sa rotation éternelle.
Chronos crée Ether (l'air) il y met Chaos (l'œuf cosmique). Il enserre l'œuf et le fissure suffisamment pour que Phanès (la lumière) en sorte. Ce dernier sera amené seul à engendrer Nyx (la nuit). Tous les deux vont s'unir et donner naissance une génération de dieux primordiaux tels que Gaïa (la terre) et Ouranos (le ciel).

Grandir est la manifestation d'un potentiel exploité, symbole d'évolution et de changement. Seere perd cet attribut mais obtient le pouvoir inverse : celui de figer. Bien que Seere se voit doter de pouvoirs en rapport au temps, son utilisation le distingue totalement de Chronos : ce dernier doit maintenir la rotation du monde tandis que l'enfant va le figer dans sa course apocalyptique.

Le sceau de la déesse était le principal vecteur d'ordre permettant de garantir un monde viable pour les hommes, mais le temps est également un facteur d'ordre important. La reine monstrueuse dévore le temps pour achever la course du monde. En effet, le temps et le changement sont de pairs : pour détruire le monde actuel, il faut anéantir la possibilité d'évolution du monde. Le temps reste une entrave, une dernière chaîne qui stabilisait l'apparence du monde.
* courant religieux de la Grèce antique.

La Reine monstrueuse
Rappel : Contrairement aux chérubins qui apparaissent dans les cieux dans Drakengard, la reine monstrueuse sort de terre, son ventre grossissant de façon démesurée.

La reine monstrueuse se rapproche beaucoup de Gaïa, divinité femelle et mère première de la mythologie grecque. Gaïa n'a pas besoin de semence pour enfanter mais elle sera à de nombreuses reprises fécondée par ses fils.
Gaïa sera contrainte de garder dans son ventre car son compagnon et fils Ouranos ne peut accepter cette progéniture hideuse que sont les titans, les Titanides, les Cyclopes et les Hécatonchires. Il menace de les jeter dans le Tartare.
Son instinct maternel la pousse à demander de l'aide : le titan Cronos sera le seul à rejeter l'autorité de son père et ira jusqu'à l'émasculer. Le sang d'Ouranos se répand alors sur Gaïa, qui engendre les Érinyes (les furies), les Géants et les nymphes des arbres.

Dans Drakengard, le ventre de la reine monstrueuse atteint des proportions démesurées, comme si elle avait aussi à garder sa progéniture en elle. Mais là, l'énigme est entière, la reine dévore le temps et son ventre grossit.
Si sa présence est dû au fait qu'elle puisse enfanter un nouveau monde, avec de nouvelles règles, elle doit en premier lieu détruire les règles du monde actuel.

De plus, ce n'est pas le Chaos qui fait apparaître la reine monstrueuse mais la mort de Manah qui déclenche ce phénomène. Cette enfant, aimée des dieux, est tuée par son propre frère, et c'est là que les chérubins apparaissent dans les cieux pourpres. Quand Caim et le Dragon rouge tentent désespérément d'en tuer le plus possible, la reine monstrueuse apparaît comme désireuse de protéger sa progéniture.
En aucun cas on ne voit la reine engendrer les chérubins, dire que ce sont ses enfants est expéditif mais il est tout de même important de s'intéresser au parallèle entre la reine/Gaïa et les chérubins/titans.
Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
151242
Aujourd'hui :
109