L'œuf : réceptacle premier

Les germes de la résurrection
Rappel : Les germes de la résurrection sont des œufs renfermant le pouvoir de transfigurer les humains, de changer le monde.

L'œuf porte un symbole fort. Il contient l'univers en puissance : l'objet visible du potentiel à l'échelle cosmique. Il permet la rénovation de la nature, la renaissance. Les symboles affiliés à l'œuf sont nombreux mais en ce qui concerne le sujet évoqué ici, il est tenu de se restreindre sur la principale caractéristique de l'œuf : la création de la vie. L'étape incontournable de la création du monde selon la majorité des mythes et des religions c'est l'apparition de l'œuf surgissant du néant (Chaos). Il contient de façon embryonnaire (en "germe") la multiplicité des êtres.
Les germes de la résurrection apparaissent de la même façon, la nuance étant qu'ils ne peuvent rien engendrer sans l'apport d'êtres extérieurs... L'utilisation du terme "seed" ramène judicieusement l'idée de semence ce qui donne l'œuf comme élément passif.

L'œuf cosmique, considéré comme contenant le germe à partir duquel tout se développera, est un symbole universel qui se place au sommet des cosmogonies* de diverses mythologies. L'œuf succède au chaos, symbolisant un premier principe d'organisation mais aussi de différenciation.
* Histoire de la naissance du monde. Elle est, en général, lié à celle de la théogonie (généalogie divine).

Dans la cosmogonie chinoise, l'univers est un énorme œuf (un œuf-chaos) dans lequel le dieu Pangu dort profondément. Au bout de 18000 ans (valeur symbolique représentant une éternité), le dieu se réveille et ne voit qu'obscurité autour de lui. Agacé, il parvient à fendre l'œuf en deux.
Des éléments de l'œuf de différentes densités commencent à se séparer. Mais ces derniers sont instables alors Pangu tache de les tenir séparer sans quoi ils se mélangeraient de nouveau et tout redeviendrait sombre. Le dieu grandit jour après jour et maintient fermement la séparation entre les éléments pendant 18000 ans. Finalement, une fois le ciel et la terre solidifié, Pangu meurt, épuisé par son effort.
La cosmogonie chinoise est intéressante dans la mesure où elle allie l'objet "œuf" et le chaos en une seule entité.

Sarcophage osseux
Rappel : Le sarcophage osseux est l'objet des dieux qui a permis la naissance contre-nature de Nowe. Il s'agit d'un œuf gigantesque.

D'une manière générale, on associe le sarcophage à l'Égypte et aux célèbres pharaons cependant, ce terme désignait tous les réceptacles funéraires dans l'antiquité, remplacés par la suite pour une forme simplifiée nommée cercueil.
Pour évoquer la symbolique de ce terme, il faut nous rapporter à l'Égypte ancienne : Le sarcophage est le refuge de la vie dans l'au-delà, une protection contre des ennemis et le lieu des transformations qui ouvrira l'accès à une seconde existence éternelle. C'est la maison du mort, ce dernier pouvant sortir par une porte peinte sur côté et qui peut voir au-dehors par les yeux dessinés sur une paroi.
Bien sur, le sarcophage osseux dans Drakengard ne ressemble en rien à un sarcophage à proprement parler, mais la transformation du défunt en son sein fait écho à la transformation de Nowe prévu par les dieux-dragons. Dans Drakengard, le sarcophage osseux est en réalité un œuf qu'on apparente aux germes de la résurrection. Ce qui est logique dans la mesure où ils ont le même créateur : les archanges.
Néanmoins, la symbolique de l'œuf que l'on peut déduire sur le sarcophage est bien différente de celle des germes de la résurrection.
Le terme sarcophage nous spécifie qu'il ne s'agit pas d'une renaissance cosmique. D'ailleurs, même si la taille du sarcophage dans le jeu est hors norme, il ne s'agit pas de transformer le monde entier avec mais un être uniquement. Un sarcophage ne contient en général qu'une seule personne après tout.

L'œuf et le sarcophage ont des symboles en commun : le repos, la protection et de la transformation.
On peut y voir l'image maternelle, la mère donnant la vie et la protégeant. Ce n'est pas sans rappeler les quelques paroles énigmatiques de Manah qui s'adressait au sarcophage : qu'il était bon d'être à l'intérieur. La plénitude qu'elle évoque ici peut se rapporter de l'état de l'embryon dans le ventre de sa mère.
On peut rattacher cette symbolique de l'œuf à l'arche (de Noé). L'arche contenait les 2 genres de chaque espèce afin de pouvoir permettre la reproduction à l'issue du déluge, elle avait donc cette fonction de protection de la vie à l'image de la coquille de l'œuf enfermant le poussin.
Finalement, Nowe est le résultat de l'exemple évoqué ci-dessus, un être issu d'une femme décédée et d'un homme à l'issue du chaos il y a 18 ans.
Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
142423
Aujourd'hui :
135