Chapitre 7 : Tragédie

La jeune prêtresse danse avec allégresse devant le corps sans vie de la déesse. Inuart se rue dans la salle en se frayant un chemin parmi les soldats de l'Empire assistants à la scène. Constatant la mort de Furiae, la lueur pourpre qui animée les yeux d'Inuart disparaît, il reprend ses esprits. En rage, il questionne la prêtresse qui le repousse à l'aide de ses pouvoirs et continue sa joyeuse danse, tournoyant dans une pluie de pétales.
Anéanti, Inuart demande pardon devant le corps la défunte déesse, il maudit son existence, ses actes. Il voulait la sauver en obtenant de la puissance au mépris de son don pour le chant, il est conscient d'avoir provoqué sa perte...

Inuart emmène le corps de Furiae dans l'espoir de la ressusciter avec l'aide des Germes de la Résurrection. Rongé par la culpabilité suscitée par un amour absolu, Inuart ne songe en aucune façon que ce nouvel acte est insensé et de nouveau empreint de folie.
En dépit de la déchéance du monde qui ne cessent de croître, Caim se lance à la poursuite d'Inuart car il sait que les germes sont la manifestation de pouvoirs maléfiques.
(Suites possibles -> Chapitre 8 ou Chapitre 9)

Composition du chapitre :
Verset 1 : Cruelle innocence (film)
La mort de Furiae brise le sortilège qui emprisonnait Inuart. Une petite fille sourit innocemment à l'homme qu'elle a détruit.
-- Elle est la prêtresse des Archanges, l'impératrice suprême, la destructrice des mondes.
Son corps d'enfant, ses yeux de vieillarde et son esprit diabolique font de Manah un être unique et invincible.

Verset 2 : Pour elle (dialogue)
Un amour exclusif est responsable de cette tragédie. Fou de culpabilité, Inuart s'accroche à un espoir insensé.

Verset 3 : La décision (film)
Prenant le corps glacé de Furiae dans ses bras, Inuart jure de faire revivre son amour.

Verset 4 : Ciel d'ébène (dans les airs)
Un monde dénué de sceaux sombre dans le néant.
Peut-il être sauvé par un combat sans merci?
-- Les sceaux sont détruits, les Germes de la Résurrection répandus...
La fin est proche.
Libéré de l'emprise de Manah, Inuart emporte le corps glacé de sa bien-aimée. Il pense pouvoir la ramener à la vie grâce aux Germes de la Résurrection.
Caim se lance à sa poursuite. Il sait que des germes ne peut naître que le mal.
Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
167574
Aujourd'hui :
187