Le Gestalt : survivant Ancien

Une âme fragile :
Le gestalt est un être issu du projet Gestalt. Il s'agit d'une âme humaine séparée de son corps, ressemblant à une ombre noirâtre. L'état gestalt permet d'échapper à la menace de l'Albinovirus, néanmoins il existe d'autres dangers auxquels le gestalt doit faire face. Il est par exemple extrêmement sensible au contact direct des rayons du soleil.

Remarque : Certains animaux ont subi la gestaltisation, c'est le cas du chef des loups. A l'origine, il s'agit d'un chien qui est devenu gestalt à la place de son maître. 1300 plus tard, porté par les souvenirs des bons soins de son maître, l'animal aspire à la coexistence avec les réplicants. Cependant, devant les massacres des siens précédant le mariage du roi de Façade, il mobilise sa meute pour le combat.

Un état contre-nature :
Le gestalt est un être qui n'aurait pu voir le jour sans l'alliance de la science et de la magie autour de la dépouille du dragon rouge. Le gestalt ne possède pas de corps, il n'a aucune composition cellulaire et pourtant, il peut souffrir, saigner et mourir.
Comme si le souvenir d'un corps persistait chez le gestalt, lui faisant subir les inconvénients d'un état physique qu'il n'a pourtant plus. Les gestalts peuvent fusionner, s'amalgamer pour former une créature plus puissante et résistante.

Un état instable :
La principale menace pour un gestalt est la rechute : perdre son intelligence et sa conscience. C'est un phénomène inévitable qui survient avec le temps. Une fois entamée, la dégénérescence est irrémédiable. La rechute trouverait sa source dans plusieurs facteurs, la plus importante étant le maso instable qui se trouve dans les gestalts. Pour empêcher ce phénomène de se produire, le seul moyen est d'extraire ce maso instable et de placer le maso du seigneur des ombres.

Un pilleur de corps :
La purification du monde est effective, les gestalts sortent du sommeil. Néanmoins, à la stupeur de nombre d'entre-eux, le projet Gestalt ne peut être achevé convenablement par la fusion des grimoires. En effet, les réplicants ont une conscience, les ombres les tuent et le seigneur des ombres commence à agir indépendamment sans la moindre considération pour le projet. Des gestalts ont pris l'initiative de s'incarner dans leurs réplicants même si ces derniers ne le désiraient pas.

Remarque : Le gestalt évitant la rechute sans l'aide du seigneur des ombes est Tyrann. Pour cela, il prend possession de réplicants dès qu'une opportunité se présente : il profite notamment de l'agonie de Kainé en difficulté devant une ombre. Il est le pilleur de réplicants par excellence car il n'a pas de réplicant personnel, il est contraint de voler ceux des autres gestalts.

Un état perverti :
Le phénomène de rechute ressemble aux mêmes symptômes des gens devenant des légions. Dans les deux cas, ils perdent conscience d'eux-mêmes et se montrent extrêmement violents.
Le gestalt devient ce qu'on appelle communément une ombre. Ces ombres peuvent être de plusieurs formes et elles obéissent aux gestalts. Elles sont très violentes envers les créatures vivantes, aussi bien les animaux que les réplicants.
Il est étonnant de voir que malgré leur état de 'non-conscience', les ombres peuvent aussi évoluer : elles se protègent du soleil à l'aide d'armures et elles utilisent des armes. Certaines ombres sont capables d'utiliser de la magie et de voler. Elles peuvent également fusionner pour devenir un être plus puissant.

Remarque : Le seigneur des ombres essaie de mettre sa sœur/fille dans son réplicant. A savoir si ça peut permettre au gestalt Yonah de stopper la rechute mais aussi stopper la nécrose runique de son réplicant.
Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
168254
Aujourd'hui :
130