Inuart

"A canary having no spirit of sharing will kill time."

Caractéristiques :
Sexe : Masculin
Age : 20 ans
Taille : 190cm
Partenaire de pacte : Un dragon noir
Prix du pacte : Le chant
Emplacement de la marque du pacte : Le cou

Histoire :
Issu d'une famille noble, Inuart a vécu son enfance avec Caim et sa sœur. Il a grandi avec l'envie de correspondre à un idéal de puissance : un homme se doit d'être fort pour obtenir la femme qu'il désire. Malheureusement, ses entraînements avec Caim lui montrent qu'il n'a pas les aptitudes nécessaires pour être un excellent guerrier. Frustré par ce manque de force, Inuart est énormément complexé par son corps et aspire plus que tout à gagner contre son meilleur ami, quatre ans plus âgé que lui.

À 14 ans, son père, Ibris, lui remet une harpe et lui conseille de s'excercer à l'art du chant. En effet, les qualités d'Inuart se démarquent nettement dans la poésie, il pourrait ainsi toucher le cœur de tout ceux qui l'écouteraient. Ibris ajoute que c'est de cette façon qu'il a obtenu le cœur de sa femme. Réticent de prime abord, Inuart tente néanmoins de jouer de l'instrument et très vite, il remarque son talent inné au chant et à la musique. Le domaine artistique lui donne une nouvelle fierté, entretenue par les compliments de Furiae, qui apprécie sa musique.
Toutefois, l'envie de surpasser Caim reste son objectif. Ibris l'avait prévenu que cette entreprise était vaine car ses motivations personnelles ne pouvaient pas lui permettre de vaincre Caim, futur roi devant protéger la paix de son royaume. Inuart n'avait guère compris le conseil de son père, surtout qu'il avait à prouver sa valeur envers Furiae, sa fiancée. Son avenir avec elle est menacé le jour où l'Empire envahi le royaume de Furiae. Mais ce présage funèbre n'est rien comparé au jour où le choix des oracles pour la nouvelle déesse se porte sur Furiae. Cette annonce marque la fin de sa vie humaine.
Inuart est conscient que même s'il possédait une force équivalente à celle de Caim, il ne pourrait pas modifier cette décision. Le choc est rude mais il est résigné, vaincu pour la volonté du monde à survivre. S'il ne peut être l'amant de Furiae, il sera toujours auprès d'elle pour l'épauler dans la tâche qui lui est dévolue. Cette volonté, née d'une profonde frustration, cache le mal-être d'un homme qui essaie désespérément de trouver une place dans l'engrenage des évènements entourant la déesse.

L'attaque du bastion a montré à Inuart son incapacité à protéger Furiae, surtout au vue de l'écrasante puissance de Caim qui vient de faire un pacte avec un dragon. Son désespoir est total devant les ruines du village elfique car finalement Furiae ne sera en sécurité nulle part.

Il est rapidement capturé par les soldats de l'Empire. Manah va le torturer mentalement en exploitant ses faiblesses : elle perçoit la frustration de l'homme et lui répète inlassablement que Furiae devrait être à lui seul. Cet écho est un supplice pour l'homme qui entend résonner ses véritables désirs.
Depuis que Furiae est devenue la déesse, les sentiments qu'il éprouve pour elle n'ont plus raison d'être. Toutefois, au lieu de tirer un trait sur son avenir avec elle, il reste aveuglé par ce doux rêve impossible. La dévotion qu'il fait preuve envers la déesse n'est qu'une maigre apparition de la réalité de ses sentiments. Au plus profond de lui-même, la vérité est que Furiae devait lui appartenir, à lui seul. Mais le monde lui a volé et arraché ses espoirs.
Les archanges lui donnent une lueur d'espoir de voir accomplir ce qui lui paraissait impossible jusqu'à présent. Inuart prête allégeance à l'Empire et fait le pacte avec un dragon noir.

Avec des yeux rougeoyants, marquant son appartenance à l'Empire, Inuart retrouve Caim et la déesse. Suite à une discussion stérile, un combat s'engage entre les deux amis d'enfance, un combat décisif pour Inuart qui va vivre sa première victoire contre Caim. Il peut ainsi emmener Furiae, devant son frère impuissant pour l'arrêter. Il scelle ce moment de triomphe par un baiser à la déesse et l'abandon de sa harpe.

Inuart emmène Furiae aux mains de prêtresse. Mais ceci cause la perte de la déesse qui se suicide. Inuart ne voit que le résultat de ses actes, le corps sans vie de Furiae. Le désespoir, la colère s'empare de lui et le libère de l'influence des archanges. Il se rend compte que son égoïsme a entrainé la déesse dans la mort. Devant ce résultat tragique, Inuart va se leurrer encore une fois, totalement prisonnier de l'espoir illusoire de la revoir en vie. Néanmoins, son dernier combat contre Caim le mène à la défaite, il doit donc renoncer.
Son partenaire le mène au sarcophage osseux. Cet objet lui permet de réaliser un compromis : s'il ne peut vivre avec Furiae, avoir cet avenir auquel il aspirait tant, il peut fusionner avec elle, ne faire plus qu'un.
Il entre à l'intérieur du sarcophage, avec le corps de sa belle, à l'image de cet amour excessif qui lui portait.

Personnage :
Le principal tort d'Inuart est celui d'être constamment tourné sur lui-même et non celle qu'il aime, en définitive, il est totalement esclave de ses propres désirs.
A l'origine, Inuart était très lucide quand à ses possibilités, il portait un attachement très sain envers Furiae. Il aspirait à devenir une personne fiable et forte et il avait une perspective d'avenir plutôt paisible. Un rêve simple d'un jeune homme plein d'espoir. Son objectif était alors de surpasser Caim, correspondant à un idéal de force qu'il veut obtenir.
Le moment décisif qui a fait sombrer Inuart dans un amour exclusif et excessif est celui où Furiae est devenue la déesse. A partir de cet instant, Furiae n'est plus vraiment une personne aimée, mais l'objet de désirs à jamais inassouvis. Elle a fini par représenter tout ce qu'il souhaitait obtenir... Il sait que c'est impossible mais il est incapable d'y renoncer.
L'appel des archanges a l'allure de miracle pour cet homme qui peut de nouveau espérer. Il est bien plus simple pour lui de se soustraire au bon sens et tenter l'impossible que de se plier à une vie bridée en compagnie d'une femme qu'il ne peut aimer pleinement.
Le choix d'Inuart est l'illustration d'un homme vivant dans des illusions, ne pouvant supporter la réalité et le fait, implacable, que Furiae est la déesse. Son impuissance face aux circonstances dans lesquelles Furiae évolue vont entrainer Inuart dans les méandres de la folie et du désespoir. Quand il obtient la force nécessaire lui permettant de donner vie à ses illusions, la réalité le poignarde de plein fouet.

Être la déesse est un rôle épouvantable où le sacrifice est le mot d'ordre. Mais les proches de l'humaine désignée pour être la déesse portent également ce lourd fardeau. Inuart avait, tout comme Furiae, sa volonté et sa liberté entravées par le sceau.
Voulant ressembler à cet idéal d'homme fort et intègre, Inuart a accepté que sa vie soit enchaînée à celle de la déesse mais il a finalement rompu devant le poids d'un tel destin.
Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
136941
Aujourd'hui :
74