Cage mémorielle

Source : NieR Automata World Guide
Version imprimable : Lien
Traduction : Mintychu, Bdouine
Vérification : Bdouine


-1-

L'éclat d'une arme de mêlée tranche un nuage de sable. L'épée Type-4O—une lame récente que possèdent les combattants d'élites sur la ligne de front. De l'énergie se déploie de l'arme et un objet sphérique est projeté dans les airs. Une forme de vie mécanique désormais sans tête s'arrête, son corps cylindrique s'affaisse sur le sable, avant d'exploser. L'explosion engouffre deux autres carcasses de machine, entraînant une projection de débris métalliques dans les alentours.


Le tumulte de cette pluie passé, seul reste le vent du désert qui souffle.


Alors que des nuages de sable s'écartent, une silhouette apparaît. Il s'agit de toute évidence d'une femme adulte : ses formes douces, son corps svelte et ses magnifiques jambes visibles à partir de l'ourlet de la jupe. En vérité, elle n'est ni une adulte, ni une femme, ni une humaine. Biologiquement parlant, elle n'appartient à aucun genre. Elle est un modèle d'androïde YoRHa, Numéro 2 type B, plus connu sous la dénominaton '2B', spécialisée en combat.


Les humains ont déjà quitté cette planète depuis longtemps. L'invasion des extraterrestres a contraint les humains à fuir sur la Lune. La Terre est maintenant un champ de bataille entre les formes de vie mécaniques, créées par les envahisseurs, et les androïdes, chargés de leur annihilation.


Brandissant son arme, 2B dirige son attention derrière elle.

- Ce sont les derniers ?


En réponse à sa question, un objet volant à environ 2 mètres au-dessus du sol s'approche. C'est une unité de soutien tactique nommée pod. Avec un périphérique rectangulaire et quatre extensions de différentes tailles, il se déplace dans les airs (le déploiement sous-marin est également possible). Il possède toutes les fonctions nécessaires afin d'assister les androïdes YoRHa : des dispositifs d'attaques à longue portée et d'analyses, un système de communication, des kits de secours.

- Affirmatif. Aucune présence ennemie détectée dans un rayon de 5km autour du point d'accès.

- Je vois.


Elle grommelle sa réponse en se plaçant devant une large boîte métallique qui est juste légèrement plus grande qu'elle : le point d'accès. Son apparence est volontairement trompeuse, il ressemble à une relique de la civilisation humaine, appelée 'distributeur automatique'. C'est un appareil d'échanges de données avec la Base et il permet également de scanner les alentours.


Conscientes ou non de l'utilité des points d'accès, les formes de vie mécaniques semblent être attirées par ces appareils. Elles peuvent venir du fin fond du désert pour cela, comme des fourmis s'agglutinant sur un fruit gâté. Quand les unités YoRHa échangent des messages ou cherchent à obtenir des informations sur les environs, elles doivent d'abord se débarrasser des formes de vie mécaniques. C'est devenu une procédure.


Cette procédure achevée, 2B est en mesure d'accomplir son objectif. Elle sélectionne le dernier message dans la liste de ses mails et le consulte. Alors qu'elle remarque le nom de l'expéditeur suivi de la mention [top secret], elle est dérangée.

- 2B !


Cette interruption est causée par 9S, Numéro 9 type S. Bien qu'il soit une unité YoRHa comme 2B, il n'a pas l'apparence d'une femme adulte, il ressemble à un adolescent.

- C'est un message de Commandant ?


Il n'a peut-être pas été en mesure d'entrevoir le contenu du message mais les modèles Scanner sont spécialisés en investigation. Ils sont pourvus d'aptitudes d'anticipation et d'observation. Comme ce n'est pas l'heure standard pour des messages du Conseil de l'Humanité et qu'il est improbable de consulter ces messages personnels en début d'opération, il en est arrivé à la conclusion qu'il s'agissait un mail de Commandant.

- Ça n'a rien à voir avec la mission en cours. Ce sont des instructions pour une autre opération. Mais au fait... dit-elle dans une volonté de changer de sujet, ce n'était pas notre lieu de rencontre.


Le point de rendez-vous se situe non loin du lieu d'investigation.

- Hé bien, oui mais tu étais en plein combat, alors... j'ai pensé que je devais venir en soutien.

- Ce n'était pas nécessaire.


Si elle n'est pas capable de se débarrasser de quelques formes de vie mécaniques seule, elle serait une type B inapte après tout.

- C'est ce que j'ai vu, répond 9S en haussant des épaules. Bon, maintenant qu'on est réuni, pourquoi ne pas se diriger vers notre cible ?


Les coordonnées de la carte indiquant le point de rencontre sont mises à jour pour leur prochaine destination. 2B et 9S se mettent en marche.

-2-

- Gah ! J'ai ENCORE du sable dans mes bottes !


Traversant le désert, 9S a la désagréable sensation que ces bottes se remplissent de sable. C'est un phénomène parfaitement naturel, je ne vois pas l'intérêt de s'en plaindre. Ils marchent plusieurs mètres et l'expression de 9S s'assombrit, il extériorise sa frustration quelques pas plus loin. Il répète ce manège à mesure qu'ils progressent.

- Ça ne te dérange pas toi ?

- Quoi donc ?

- Le sable ! Tu en as bien dans tes bottes, non ?

- C'est une étrange impression mais ça ne pose aucun problème dans mes mouvements.


La visibilité réduite par le sable, c'est un handicap mais le sable dans mes bottes, ça n'est rien. À cette réponse, les épaules de 9S s'affaissent visiblement.

- Ce n'est pas la question ! Le sable s'insinuant comme ça, ça ne t'agace pas ?

- Les émotions sont interdites.


Combien de fois j'ai dû lui répéter ? Ce n'est pas la première fois qu'ils sont en mission ensemble.

- Ouais, ouais...


9S répond toujours cela, avec un air grognon. En fait, dans cette réponse se cache un 'désolé'.


Les unités YoRHa ne doivent pas avoir d'émotions car certaines d'entre-elles ont échoué dans leur mission pour cette raison. Il est vrai que les émotions altèrent le jugement et le comportement. Pour nous, c'est inutile d'en avoir...Surtout pour moi.

- Hé ! Ce serait ça ?


Dans la direction que 9S pointe, l'ombre d'une structure apparait soudainement. En vérité, sa localisation est précisément indiquée sur la carte depuis le début. La tempête de sable et le relief accidenté avaient occulté ce bâtiment de leur champ de vision.

- Affirmatif : C'est la cible de l'investigation. Une large structure, vestige de la civilisation humaine.


Le pod qui répond n'est pas celui de 2B, pod 042, mais celui affilié à 9S, pod 153. Un pod répond uniquement aux questions de l'androïde auquel il est assigné, à moins d'avoir reçu un ordre outrepassant ce standard.


Brusquement, le vent se calme, améliorant la visibilité. De cette ombre qui était à l'origine indiscernable à cause des bourrasques de sable, l'arche de l'entrée se démarque. Ce bâtiment a été sculpté dans la montagne. D'après la carte, une partie du site fait face à la vallée. C'est une étrange construction.

- Cette structure est un temple, c'est une sorte d'édifice religieux. Je crois que son nom est le 'Temple Stérile'. À l'origine, c'était un habitat mais les humains en ont fait un temple par la suite... quelque chose comme ça !


2B peut entendre l'engouement dans la voix de 9S. Le type S est un modèle spécialisé dans la recherche et la collecte d'information, avec une tendance à être curieux sur tout.

- Allez, on y va, 2B !


Le ton de sa phrase suggère que d'attendre n'est pas une option. Il court, balayant le sable sur son passage. C'est une attitude bien à l'opposé de celle qu'il avait quelques instants plus tôt. Ce n'est vraiment qu'une question d'humeur. Un sourire commence à apparaitre sur le visage de 2B, qu'elle s'empresse de contenir.

- Les émotions... sont interdites...


Alors qu'elle ne cherche qu'à s'en rappeler, les mots échappent de sa bouche. 9S se retourne et la regarde avant de s'exclamer :

- Tu as dit quelque chose ?

- Rien du tout.


Elle s'avance à son tour vers le Temple Stérile.

-3-


Le son s'est arrêté. Il règne à l'intérieur du temple un silence pesant. Le vent qui était assourdissant jusqu'à présent est étouffé par d'épais murs.

- Huh. L'air conditionné est étonnamment efficace ici.


Pod 153 répond immédiatement à la remarque de 9S.

- Négatif : Aucun appareillage d'air conditionné n'est détecté dans cette structure. Affirmation erronée résultante de la différence de température entre l'extérieur et l'intérieur.

- Tsk ! C'est juste une impression.


Les mots de 9S dénotent une certaine exaspération alors qu'il progresse par un étroit passage. 2B le suit tout en restant vigilante. Les bruits de pas résonnent et couvrent le son ininterrompu du système de vol des pods. Soudainement, une portion du plafond s'effondre, apportant de la lumière dans la zone. Grâce à cela, la visibilité est bien meilleure. Ils remarquent des cubes placés méthodiquement dans l'escalier et sur le palier.

- Ce temple est aussi envahi par le sable ?


9S jette un regard par-dessus la rampe de l'escalier et constate plus bas qu'il n'y a que du sable. Il y en a une telle quantité que les dunes dépassent la hauteur des murs.

- Hypothèse : Les dunes de sable dans les galeries ont été formés artificiellement. La date et l'objectif de cette disposition sont inconnus.

- Artificiellement ? Ce sable a été déversé délibérément ? En l'acheminant sous forme d'une rivière par exemple ?

- Affirmatif. Cela est appelé plus communément des sables mouvants artificiels.

- Je me demande bien pourquoi. Tu as dit que l'objectif était inconnu ?

- Affirmatif.


Il y a encore tant de mystères concernant l'Ancien monde. L'Humanité a beau s'être échappé sur la Lune, ça ne signifie pas qu'ils ont emporté toutes leurs données avec eux. C'est pourquoi les androïdes enquêtent afin d'enregistrer et de préserver tout ce qui peut l'être.

- Y a-t-il des formes de vie mécaniques présentes ?


Bien qu'elle n'a pas reçu d'indication sur des ennemis potentiels dans la zone, 2B pose la question à pod 042. Il vaut mieux être prudent dans des situations comme celle-ci.

- Analyse : Aucune présence ennemie détectée dans le temple.


Cela signifie que même si sa curiosité le pousserait à des actions inconsidérées, 9S ne serait pas en danger immédiat. Néanmoins, les formes de vie mécaniques sont capables de brouiller les ondes radio donc il n'y a aucune certitude quant à la sécurité de cette zone.

- Alerte : Détérioration de l'escalier détectée plus avant.


9S plaisante suite à l'avertissement de pod 153.

- Ça parait évident, pas vrai, 2B ?


2B hoche simplement de la tête alors qu'elle remarque un énorme bloc de pierre bloquant l'escalier qui descend.

- Il semble que ce bloc de pierre faisait partie du plafond. Il est endommagé mais on peut encore voir les motifs dessus.


S'agenouillant, 9S inspecte le bloc devant lui avant de tourner son regard vers le haut. 2B le suit peu après. Ils observent le ciel bleu, visible de l'ouverture du plafond.

- Je me demande ce qui a causé cet effondrement.


Ça n'a pas l'air d'avoir été provoqué par des formes de vie mécaniques. L'objectif des androïdes est de rendre la Terre aux humains dans les meilleures conditions possibles. Il est donc préférable d'éviter d'engager le combat contre les formes de vie mécaniques dans les installations humaines, afin de les préserver. Il parait invraisemblable qu'un affrontement soit survenu ici. Une présence ennemie aurait contraint l'androïde à l'attirer dans un espace ouvert, hors de ces ruines.

- Analyse : L'effondrement est estimé à des milliers d'années plus tôt. Il est impossible d'en déterminer la cause.

- Des milliers d'années ? C'est génial !

- Génial ?

- Bien sûr ! Si ce plafond s'est effondré des milliers d'années plus tôt, cela signifie que cet endroit est plus ancien encore. Je n'arrive pas à croire qu'il soit si bien conservé. Étant donné le climat aride du désert, ce bloc comme celui-ci devrait être bien plus érodé.


Après avoir dit cela d'une traite, 9S se redresse et progresse sur le bord de l'escalier, attiré par l'inconnu.

- Et maintenant ?


2B pose cette question avec un étonnement bienveillant. 9S fixe la porte à moitié ouverte se trouvant plus loin.

- Comment crois-tu que cette double-porte fonctionne ? C'est de la pierre, pas vrai ? Regarde-moi cette épaisseur. Il est impossible qu'un humain puisse bouger quelque chose d'aussi lourd.


C'est une double-porte entrouverte qui ne réagit pas peu importe la force que l'on exerce dessus. 9S incline la tête.

- Penses-tu qu'il y a une source d'énergie dans le coin ?


9S jette un œil dans l'entrebâillement. Autant l'escalier où ils se trouvent est éclairé naturellement, autant au-delà de cette double-porte, l'obscurité règne. Pod 153 se place devant 9S alors que ce dernier commence à s'avancer dans l'obscurité.

- Proposition : Activation de la lampe.

- Hé bien, vas-y.

- Affirmatif.


La lumière de pod 153 permet de découvrir une partie d'une grande salle. 9S entre, accompagné de pod 153. 2B le suit, son pod activant également sa lampe.


9S observe le plafond avant de courir tout en scrutant les murs. Ces pas résonnent dans la salle. Il s'arrête fréquemment afin de contempler les blocs composant le sol. 2B a l'impression d'avoir le tournis rien qu'en le regardant.

- Le sol, les murs et même le plafond— tout est fait en pierre ! Ils ont taillé d'énormes blocs, ils les ont agencés de sorte de les aligner parfaitement... Cela ne ressemble en rien aux styles d'architecture que j'ai pu observer jusqu'à présent ! Quels appareils ont-ils utilisé ? Comment ont-ils transporté de tels blocs ? Comment un seul pilier parvient à soutenir le plafond ?


L'excitation est perceptible dans sa voix, 9S ne peut pas s'empêcher de parler alors qu'il coure en direction d'un mur.

- Je pense qu'ils utilisaient cet endroit spécifique pour l'éclairage, ce long support là.

- Affirmatif. Il y a des indices ici sur la possible présence d'un dispositif connu, la 'torche'.

- Une, deux, trois, quatre... Il y en a huit au total. Je ne demande à quoi pouvait servir cette salle. Il n'y a pas d'indication ici sur d'éventuels rituels accomplis...


Après avoir fait le tour de cette salle, 9S se dirige vers la double-porte du fond. Celle-ci est bien fermée contrairement à la précédente.

- Ça me parait dingue mais...


9S glisse ses mains dans la rainure de la double-porte.

- Je vais tenter de l'ouvrir. C'est probablement impossible—


Alors qu'il allie les actes à ses mots, il entend un craquement venant de la double-porte. Lentement, il parvient à élargir l'ouverture.

- C'est ouvert !?


Stupéfait, 9S constate que la double-porte est ouverte. Son pod passe cette porte, éclaire et analyse ce qui se trouve au-delà afin d'apporter les données nécessaires comme il est attendu d'une unité de soutien.

- Alerte : Variations importantes du niveau du sol dans ce passage. Peut constituer un obstacle.


Malheureusement, l'avertissement de pod 153 est insuffisant pour endiguer la curiosité d'un androïde de type S.

- Je vais juste jeter un petit coup d'œil ! Je reviens tout de suite !


9S avance, ses mains lâchent la double-porte qui se referme derrière lui.

-4-


2B laisse échapper un soupir au moment où 9S et son pod disparaissent derrière la double-porte. Je ne dois pas rater cette opportunité.

- Pod, sélection du type de combat : au contact. Activation de l'équipement.

- Affirmatif : Activations du camouflage radio et de l'équipement de combat rapproché.


Pod 042 lance la procédure dans un ton neutre.

- Activation du mode Anti-modèle YoRHa. Interruption du signal d'identification.


Sachant ce qu'elle doit faire dès maintenant, 2B est accablée. Elle parvient à faire le vide dans son esprit au prix d'un grand effort. Il s'agit d'une mission, d'une simple mission. Les mots 'top secret' demeurent dans son esprit.


Elle avait reçu une notification de mail après avoir quitté son unité de vol. Dès qu'elle s'était posée dans le désert, pod l'avait informé. Immédiatement, elle avait compris ce que cela signifiait. Un mail qui a pour expéditrice Commandant et non une opératrice, un timing précis de l'envoi afin qu'il soit difficile à intercepter, tout souligne son caractère hautement confidentiel.


Non. Je le savais bien avant de recevoir cet ordre. Quand nous avons été chargés d'enquêter dans ces ruines, je savais que l'ordre d'exécution de 9S ne serait qu'une question de temps. Mon intuition s'est avérée juste malheureusement.

- Pod. Localise la position de 9S et donne-moi le meilleur itinéraire pour l'approcher.

- Affirmatif. Localisation de la boîte noire de l'unité 9S et recherche d'une route d'accès en cours.


2B tourne le dos à la porte empruntée par 9S et pod 153. Au lieu de les suivre, il est préférable de trouver un passage différent. Il faut les intercepter. Sa cible est un type S. Il s'agit du modèle le plus récent qui excelle dans la recherche et la collecte d'information. Elle doit se montrer prudente sans quoi elle ne parviendra pas à le prendre par surprise.


Néanmoins, en terme d'aptitude de combat, 2B a l'avantage. L'issue est évidente et l'attaque surprise n'est pas nécessaire. Toutefois, elle préférerait en finir avec lui rapidement, si possible, avant qu'il ne se rende compte de quoi que ce soit. Si elle y parvenait, elle pourrait l'achever avant qu'il n'ait à souffrir...

- Recherche terminée.


La déclaration de pod 042 semble être le déclic à 2B pour rebrousser chemin. Elle saute par-dessus l'énorme bloc de pierre qui obstrue l'escalier. Le signal de la boite noire de 9S est proche.


2B descend l'escalier en faisant le moins de bruit possible. La source du signal est dans la prochaine salle. Brandissant son arme calmement, elle se rapproche de la porte. Comme la première porte qu'ils ont découverte, celle-ci est ouverte. Toutefois, 9S ne semble pas se trouver là. 2B s'approche davantage, scrutant les alentours. Il n'y a aucun obstacle à proximité. En d'autres mots, il n'y a aucun moyen pour lui de se cacher. Néanmoins, elle doute que d'entrer dans cette salle ne soit pas une bonne idée.


Soudainement, elle sent une présence derrière elle. En un instant, 2B esquive sur le côté. Une pluie fine d'énergie s'abat là où elle se trouvait plus tôt. Il s'agit d'un programme d'attaque de pod.


Tandis que 2B se redresse, une lame est proche d'elle. 9S, qui s'était glissé derrière elle plus tôt, est maintenant armé et prêt à frapper. Incroyable ! Je n'aurais jamais cru que 9S allait m'attaquer. Elle s'était préparée à le surprendre et finalement, il l'avait devancée. Alors qu'elle envisage d'attaquer 9S en donnant un coup de pied dans sa main droite, qui tient son arme, des alertes résonnent dans sa tête : Comment 9S a-t-il pu mettre la main sur cette arme de mêlée ? Il ne devrait même pas être en mesure de manipuler un estramaçon comme ça...


2B se met à distance rapidement, regardant le fer de l'arme de 9S rougir par la chaleur du combat et lentement refroidir. Si elle avait tenté son attaque, elle aurait pu souffrir de dommages substantiels à la jambe droite. Conscient de son désavantage dans un combat au contact, 9S a probablement placé un piège. Il vaudrait mieux l'attirer ailleurs. Être arrivée après lui dans cet endroit sombre ne m'est pas favorable.


D'un grand saut, 2B s'écarte de 9S et s'engouffre dans une des portes ouvertes. Elle arrive dans une autre salle, différente de celle où le signal de la boite noire de 9S émet. Il n'a pas dû avoir suffisamment de temps de piéger cette salle.


9S la poursuit. Bien qu'il n'ait aucun endroit où se cacher dans cet espace ouvert, il ne montre aucune hésitation. Pendant que pod 153 procède à un tir de couverture, 9S attaque au contact. 2B est tout simplement perplexe devant le style de combat offensif de 9S, comme s'il était prêt à risquer sa vie. Je ne l'ai jamais vu ainsi.


Esquivant les attaques de pod 153, 2B s'apprête à trancher 9S mais ses mouvements sont plus rapides que prévu. Les attaques à distance de son pod posent en vérité plus de difficultés. Afin de stopper le pod 153, elle hurle un ordre destiné à son pod :

- Pod ! Verrouille pod 153 comme cible principale !


Chez une unité de soutien tactique, il n'y a aucune configuration autorisant l'attaque suicidaire, c'est pourquoi, s'il devient la cible d'une attaque, le pod va immédiatement adopter une posture évasive. En d'autres termes, elle peut interrompre les attaques, elle va seulement gagner une ou deux secondes mais ce sera suffisant.


L'attaque est donc interrompue pendant un bref moment, moment que 2B utilise pour se rapprocher de 9S. N'ayant peut-être pas envisagé l'attaque sur son pod, 9S se retrouve face à 2B qui avance. C'est fini.


Elle se sent submergée par une profonde sensation d'inconfort alors que son arme, qu'elle tenait fermement, tombe sur le sol. 2B tente d'ouvrir ses yeux mais elle réalise en être incapable. Ses bras, ses jambes— Elle a perdu le contrôle de son corps. Les dalles du sol se rapprochent de moi. Erreur. Mon corps s'écroule sur le sol. Elle peut entendre la voix de 9S derrière elle :

- Je suis désolé.

-5-



- Ce n'était pas une méprise...


En vérité, 9S n'émet aucun son. Dans l'espace de piratage, sa voix fait partie intrinsèque de ses données personnelles. Les murs et le sol blancs ne sont également rien d'autre que ça.


J'espérais vraiment que ce ne soit qu'une méprise... que 2B tente de me tuer. Toutefois, le doute avait grandi à mesure des variations du ton de la voix de 2B, de chaque fin de mot crispé, des expressions ambiguës de son visage. Ce doute s'était changé une certitude et cette certitude en fait.

- Je ne voulais vraiment pas faire ça...


Ce n'est pas un mensonge. C'est la vérité. Il ne voyait pas d'autre alternative. Quand il avait compris que 2B avait été chargée par Commandant de le surveiller, il avait tenté de trouver une autre issue, en vain.

- Un type S n'a aucune chance de victoire contre un type B.


9S connait les aptitudes de combat de 2B puisqu'ils ont été en mission ensemble plusieurs fois. S'il n'avait pas pris le contrôle de son corps en le piratant, le combat aurait été bref.


Pour pirater 2B, qui ne montre rarement une ouverture, il devait saisir la bonne opportunité de l'engager dans un combat au contact. C'est au moment où il capture sa proie que le prédateur est le plus à découvert. C'est en observant la faune vivant sur Terre que 9S avait compris cela.


Ironiquement, ce piratage a justement réussi parce que 2B avait l'intention de le tuer. Sans cette intention meurtrière, la réponse de 2B aux attaques de 9S aurait consisté à une succession d'esquives et aucune opportunité de la pirater ne se serait présentée. Le fait que 9S soit là où il en est à ce moment précis est bien la preuve de cette intention.

- De toute façon, nous servons nos propres intérêts, pas vrai ?


9S sent qu'il est en train de faire quelque chose de plus condamnable que de la tuer. Non seulement il a essayé de la tuer mais il s'est surtout frayé un chemin dans sa tête sans permission. Je sais que c'est horrible pourtant...

- Il y a quelque chose que je veux savoir.


9S s'aventure avec précaution dans le bloc de mémoire de 2B. Il ne l'a pas piraté dans le seul but de prendre le contrôle de son corps et ensuite la tuer. Il veut découvrir la vérité.

- C'est pourquoi, vous devez éliminer 9S.


Les données les plus récentes dans sa mémoire semble être le contenu d'un message. Il s'agit du message qu'elle a reçu au point d'accès dans le désert. La mémoire non-archivée n'est pas stockée chronologiquement mais elle l'est par l'empreinte qu'elle laisse. Quand elle a consulté ce message, ses yeux se sont focalisés à cette phrase : 'C'est pourquoi, vous devez éliminer 9S'. En d'autres termes, 2B avait certainement anticipé le contenu de ce message depuis un moment. Comme elle avait pressenti que ça allait arriver bientôt, elle a directement remarqué cette phrase.

- nous avons la confirmation que

- vraisemblablement tenté

- [Top

- d'accéder au serveur principal

- Nous avons repoussé l'issue de ce problème toutefois

- plusieurs fois.

- Secret]

- 9S a


Sa mémoire est fragmentée. Des expressions déstructurées indiquent que 2B devait être troublée quand elle a lu ce message. Comme 9S l'avait interrompu pendant sa lecture, elle n'avait pas consacré du temps pour réorganiser cette phrase...


9S fouille davantage dans ses données mémorielles à la recherche de réponses satisfaisantes.

- C'est ça ? Une conversation entre 2B et Commandant...


2B regarde Commandant, qui lui tourne le dos. Plutôt que de communiquer des données confidentielles via des transmissions, elles se sont entretenues en personne.

- Mais n'est-il pas un standard pour un type S de mener seul ses enquêtes sur le terrain ?

- Vous êtes trop focalisée sur ce qui est standard. Il peut y avoir des exceptions. Par exemple, si nous avions une zone avec une forte concentration d'ennemis ? Un type S n'est pas conçu pour le combat, d'où la nécessité d'un support pour pallier cette carence.

- ... Bien compris. Je suivrais cette logique.

- Pour le moment, je veux juste que vous le surveilliez. Je vous donnerai des instructions ultérieurement.


C'est un évènement qui est antérieur à sa coopération avec 9S. Pourtant, à ce moment-là, je n'avais encore rien fait de 'répréhensible'. Commandant avait quand même ressenti le besoin de me surveiller. D'où vient sa méfiance ?


Soudainement, un évènement concernant 9S fait surface.

- Les éclaireurs comme moi, on bosse généralement en solo. En reconnaissance des lignes ennemis, tout ça... Je n'ai pas l'habitude d'avoir une partenaire. C'est plutôt sympa !


Ah ! Je m'en souviens ! Ce sont mes propres mots lors de notre première mission ensemble. Apparemment, 2B avait dû penser à sa conversation avec Commandant pendant cette mission. À ce moment-là, 9S n'avait pas réalisé que 2B le surveillait et qu'elle allait continuer à le faire par la suite.


Avec l'amertume de ce souvenir rémanent, il continue à parcourir la mémoire de 2B. Il trouve une autre conversation avec Commandant via une transmission cette fois-ci. La voix de Commandant, couverte par des parasites, est difficile à distinguer.

- ... les Types-S sont spécialisés dans la recherche et la collecte d'information. En raison de ses caractéristiques, ils ont tendance à trop en savoir. C'est peut-être cela, le sort des modèles Types-S...


En quoi trop en savoir est mal ? Y aurait-il des données compromettantes ?

- Je suis certaine qu'un jour, 9S va faire quelque chose qu'il ne devrait pas. Non, il a peut-être déjà franchi la ligne.


Je ne le conteste pas. Il est vrai que j'ai déjà tenté d'accéder au serveur principal sans autorisation.

- Il n'y a pas encore de confirmation. Toutefois, il semble qu'il a déjà tenté d'accéder sans autorisation au serveur principal. Cette tentative s'est soldée par un échec, mais la prochaine fois...


C'est vrai, j'avais échoué la première fois. Il avait dû fuir face à une barrière offensive. Il s'était immédiatement replié donc il ne devait pas avoir laissé de traces. À chaque nouvelle tentative, il détruisait des barrières. Mais plus il progressait, plus il lui fallait du temps pour se replier. Cela avait dû le rendre plus facilement détectable. Ce n'était peut-être juste qu'une question de temps mais il voulait savoir. Plus la barrière était difficile à détruire, plus il voulait voir ce qu'elle dissimulait. Il était conscient du danger mais il ne pouvait pas s'en empêcher.


S'il existe quelque chose que j'ignore, je dois le découvrir. Ça doit être le sort des modèles type S que Commandant mentionne. Elle a raison, elle a parfaitement le droit de me mettre sous surveillance voir même de me tuer.


Le souvenir suivant prend place dans la Base. Néanmoins, cette fois, Commandant s'adresse à 2B de face.

- Le type S n'est pas conçu pour le combat. Vous ne devriez pas avoir de difficultés pour le vaincre. Même si le combat au contact n'est pas sa spécialité, ça ne signifie pas pour autant qu'il n'a aucune aptitude de combat. De plus, c'est un modèle perspicace. Il a une grande chance qu'il réalise que vous êtes chargée de le surveiller.

- Il ne semble pas l'avoir découvert...

- Vous n'êtes pas conçue pour l'évaluer, tout comme lui n'est pas conçu pour le combat.


Encore une fois, Commandant a raison. 2B ne s'en était pas rendue compte que 9S avait percé son identité depuis longtemps. Au départ, 9S avait envisagé que 2B pouvait feindre l'ignorance mais il a rapidement abandonné cette idée. 2B n'a simplement pas les aptitudes requises pour cela, du moins, elle n'est pas futée. Elle se montre parfois gentille ou inquiète à certains moments... Ce n'est pas étonnant qu'elle dissimule ses sentiments derrière un masque. Pour un modèle type S, c'est facile à déceler.

- D'une façon ou d'une autre, si vous l'attaquez, il contre-attaquera avec son aptitude de piratage, une spécialité des Types-S.


La clairvoyance de Commandant mérite des applaudissements. Car, à cet instant précis, tout s'est déroulé tel qu'elle l'avait anticipé.


Avec ses données, il a découvert certaines réponses. La raison pour laquelle 2B veut le tuer est en réalité un ordre donné par Commandant. Où se trouve les informations qui me manquent ?

- Je laisserais 9S prendre de l'avance afin de déployer mon armement. Je le ferais en sorte de l'attaquer par surprise—


Un fragment de souvenir surgit et interrompt la conversation précédente avec Commandant.

- Si je pouvais en finir rapidement...


C'est manifestement un souvenir ancien. 2B semble avoir planifié comment se débarrasser de lui bien avant que Commandant ne lui donne l'ordre.

- ... alors 9S n'aurait aucune chance de réaliser ce qui arrive. Il n'aurait pas à souffrir inutilement...


C'était l'information qui lui manquait. C'était pour ça. La conversation avec Commandant reprend.

- Même avec votre type, vous perdrez vos fonctions motrices s'il vous pirate. C'est pourquoi...


'C'est pourquoi' quoi ? Qu'est-ce qu'elle a fait à 2B ? Elle ne lui a pas suggéré l'attaque surprise mais qu'est-ce qu'elle a proposé de faire alors ?

- ...Piégez-le dans l'espace de piratage.


9S est submergé par une effroyable inquiétude. L'instant suivant, un mur noir apparait et contraste fortement avec la zone blanche autour de lui. Des sphères violettes et oranges se dirigent vers lui. C'est l'installation d'un virus logique.


Avec la présence d'un virus logique dans ses données mémorielles, elle s'est assurée de l'attaquer efficacement si jamais il venait à la pirater. 2B peut être aussi affectée par un virus, c'est pourquoi il n'a pas envisagé cette possibilité.

- Merde, j'ai été imprudent !


Il avait espéré qu'une telle possibilité n'arriverait pas. Commandant a toujours tendance de choisir des méthodes pouvant mettre 2B en danger.


Je dois sortir d'ici avant que mes données soient contaminées.

- Malheureusement, même les virus logiques ne sont pas infaillibles. Il faut prendre les précautions nécessaires.


Où se trouve la sortie !? Où se trouve l'accès que j'avais sécurisé !?

- Si vous utilisez une barrière de cloisonnement, vous pouvez l'enfermer vos circuits logiques.


Avant qu'il ne puisse appréhender pleinement les évènements, son corps se fige. Des sphères noires apparaissent rapidement dans l'espace de piratage, initialisées par la barrière qui est dotée d'un algorithme d'autofermeture.

- Pod ! Trouve-moi une nouvelle sortie !


Aucune réponse de pod. Non seulement le virus logique attaque les données de 9S mais il est aussi coupé de l'extérieur. Il n'y a aucune issue. Il n'a que quelques secondes avant que ses données 'actuelles' soient écrasées par le virus. Impuissant, il regarde l'espace blanc autour de lui devenir noir.

- C'est... fini...


2B avait reçu ses ordres au point d'accès dans le désert. Il y avait tellement d'opportunités pour elle de me tuer avant qu'on n'arrivent à destination. Il n'y avait aucun endroit où se cacher, se déplacer dans le sable est horrible et 2B est bien meilleure combattante. Pourtant, elle n'a rien tenté avant d'être à l'intérieur du temple.


9S avait trouvé la raison de cette attitude en cherchant dans ses souvenirs. 2B n'est vraiment pas futée... Elle avait tout fait pour en finir rapidement, afin que je ne me rende compte de rien.


Les sphères noires remplissent l'espace, sans laisser d'ouverture. Toutefois, cela est étrangement calme et 9S ne ressent ni peur, ni souffrance.

- Adieu, 2B...


Et à ce moment-là, l'obscurité l'engloutit.

-6-


Elle récupère le contrôle de son corps aussi vite qu'elle ne l'avait perdu.

- Barrière de cloisonnement opérationnelle. Séparation des circuits logiques effective. Isolation.


Avant de réactiver son corps, 2B cligne des yeux plusieurs fois afin de confirmer le succès de l'opération. Ses fonctions motrices sont de nouveau opérationnelles.

- Élimination en attente.


Elle se sent si engourdie qu'une aiguille plantée dans son corps ne la ferait pas réagir. La seule chose qu'elle constate est l'accomplissement de sa mission alors qu'elle regarde le corps inerte de 9S. Le signal de sa boite noire émet toujours malgré la perte de ses données personnelles, entraînant l'arrêt de ses fonctions.


Le plan de Commandant était sans faille : Si elle pouvait le tuer en combat, ça serait satisfaisant mais dans le cas contraire, elle pourrait utiliser le virus logique pour le vaincre. Même si 9S pouvait être capable d'éliminer le virus, il serait emprisonné par la barrière de cloisonnement. De là, elle serait capable de formater ses circuits.


9S a peut-être anticipé deux coups d'avance, avec son piratage couplé en attaque surprise, mais Commandant qui avait prévu ce cas de figure, l'a remporté.


2B prend son arme et frappe.

- Destruction de la tête.


Elle ressent quelque chose d'étrange dans la paume de sa main. Elle n'a jamais expérimenté cette résistance auparavant. Ce n'est pas la première fois qu'elle doit détruire un allié. Sur le champ de bataille, quand une unité doit être détruite, elle le fait sans éprouver cette gêne. Est-ce que c'est fini ?

- Destruction du torse.


Encore une fois, elle frappe. C'est particulier. Ce sentiment semble se diffuser, maintenant, elle sent une pression dans la partie supérieure de son corps. Malgré l'absence de pression physique à cet endroit, elle a l'impression qu'elle parvient à peine à respirer.

- Confirmation de l'arrêt du signal de la boite noire.


Le corps de 9S est étendu devant elle, complètement détruit. Avec la disparition de ses données personnelles, il peut officiellement être considéré comme mort. Mission accomplie. Et pourtant, quelque chose demeure en suspens, provenant d'une incertitude inexpliquée. Elle n'arrive pas à comprendre pourquoi ses fonctions respiratoires semblent décliner.

- Adieu, 2B...


Ses mots se rejouent dans son esprit. Cette donnée est restée en mémoire : les derniers mots de 9S. C'est un sentiment singulier, mais elle comprend pourquoi sa poitrine est tiraillée de douleur.

- Je vois... c'est donc ça...


C'est de la culpabilité ou peut-être des remords. Peu importe ce que c'est, les émotions sont interdites. Alors qu'elle tente d'éliminer ses sentiments interdits, 2B sent quelque chose monter en elle, s'opposant à sa volonté... des souvenirs de 9S.


Sa voix, quand il hurle '2B'. Son sourire embarrassé, quand il se confie sur le fait d'avoir une partenaire. Sa réaction, quand il est choqué par sa maladresse incongrue lors d'une mission.


Sa poitrine est oppressée, elle a comme une boule dans la gorge et elle serre les dents. Pour la première fois, 2B perçoit pleinement la peine laissée par les souvenirs de ceux qui sont morts. J'ai accumulé trop de souvenirs inutiles... C'est mon erreur.

- Adieu, 2B...


Une fois encore, cette voix. 2B secoue sa tête dans l'idée de s'en débarrasser.

- Je ne m'excuserais pas.


C'était ma mission. Je n'ai pas à me sentir coupable. En aucune façon. Si je devais recevoir l'ordre de recommencer, je le referais car c'est mon devoir.


Elle lève la tête.

- Pod, contacte Commandant.

- Affirmatif.


Pod 042 lance la communication, une projection holographique apparait.


Pendant ce temps-là, 2B réfléchit. Elle est consciente qu'elle risque de revivre ça à nouveau, c'est pourquoi elle décide de réduire ses interactions avec les autres. Je dois limiter les conversations et le temps passé en sa présence. Je n'aurais pas des souvenirs superflus et je n'aurais pas à être confronté à des émotions qui ne devraient même pas exister.

- Ici, Commandant.


2B respire profondément, refoulant la peine encore présente dans sa poitrine.

- Ici, 2B. La mission est accomplie.


De sa voix factuelle, un vide semble s'insinuer en elle, comme englouti dans des sables mouvants.


Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
222824
Aujourd'hui :
67