Journal d'observation de la Base Orbitale

Source : NieR Automata World Guide
Version imprimable : Lien
Traduction : Mintychu, Bdouine
Vérification : Bdouine


[ OU CELA SE TROUVE-T-IL ? ]
[ QUI EST-CE ? ]

[TB 13:30]


2B compare ça à l'escalade d'une pente rocheuse. Sa jambe gauche semble plus lourde que du plomb. Quand enfin elle parvient à faire un pas, elle est haletante et les articulations de sa jambe droite commencent à grincer. À deux doigts de la chute, elle s'extirpe du module de vol, sort du hangar, monte dans l'ascenseur et rejoint finalement le couloir. Elle reste sans voix considérant le temps qu'il lui faudra pour parcourir les quelques mètres restants. Le département du développement est juste plus loin dans ce couloir. Focalisée sur son objectif et les difficultés pour l'atteindre, 2B n'est pas loin de perdre connaissance.


La Base orbitale est le quartier général des opérations du YoRHa. Ce n'est pas une grande infrastructure, bien qu'elle contienne toutes les installations nécessaires pour le combat, le transport ainsi que des cabines pour ses occupants. Malgré cela, 2B a l'impression que la distance entre elle et sa destination semble infini. Le sol est une surface plane, il n'y a donc aucune marche à franchir. C'est en principe un lieu où il est possible de se déplacer les yeux fermés.


Cela montre à quel point ses fonctions motrices sont endommagées. Elle tente d'accélérer un peu son allure, consciente de la nécessité de se rendre au département du développement pour sa maintenance.


Commandant vient à sa rencontre. 2B tente de mettre son bras gauche sur sa poitrine pour exécuter le salut mais elle n'y parvient pas. Elle grimace, réalisant que ses défaillances ne concernent pas uniquement ses jambes, contrairement à ce qu'elle pensait.

- Ce n'est rien. Repos.


Face à cette piètre tentative de salut, Commandant avait constaté l'étendue des dommages de 2B. Elle lui signale de baisser son bras.

- Vous semblez plutôt mal en point.

- Il m'a été impossible de recevoir les réparations nécessaires sur le terrain, j'ai été contrainte de suspendre la mission afin de revenir ici pour ma maintenance. Je suis désolée.

- Il est inutile de vous excuser. Y a-t-il d'autres unités blessées ?

- Suite à l'affrontement contre les formes de vie mécanique survenu plus tôt, le bras droit et l'épaule de 1D avaient été endommagés. La cuisse de 4B avait reçu des dégâts mineurs. Néanmoins, les premiers soins de 12H ont permis de les réparer, cela ne nuira pas à la prochaine opération.


- Je vois.


Commandant s'écarte sur le côté, hors du champ de vision de 2B. Ce couloir, qui connecte le hangar et le département du développement, est pourvu de nombreuses baies vitrées, donnant un aperçu de l'extérieur : la noirceur de l'espace, parsemée d'étoiles et bien sûr, le premier berceau de l'humanité : la Terre. Même à cet instant sur cette magnifique planète bleue, les androïdes YoRHa mènent la lutte contre les formes de vie mécanique. Peu importe la quantité de machines détruites, elles réapparaissent sans relâche, telles des insectes mécaniques.

- Il n'y a pas assez d'unités YoRHa pour gérer le nombre colossal de formes de vie mécanique... Pour autant, dire que le YoRHa est une élite sonne plutôt bien à mon avis.


Malgré cette considérable différence en nombre, les androïdes parviennent à rivaliser avec leurs ennemis à l'aide de technologies avancées et de stratégies. Ils ont encore à surpasser ce désavantage numérique, c'est pourquoi le combat s'éternise. 2B croyait qu'avec davantage d'efforts, peut-être que l'affrontement prendrait fin. Elle avait depuis réalisé que cette idée était vaine.

- Assurez-vous juste de ne pas dépasser vos limites.


Commandant sourit. Il arrive que le doux sourire de Commandant déconcerte 2B. Elle a habituellement tendance à se montrer froide, sa façon de s'exprimer est inflexible et son jugement est aussi tranchant qu'une lame. C'est une attitude que l'on attend d'un leader. Il y a probablement nombre de conflits et d'angoisse caché derrière ce sourire.

- Commandant...


2B ne formule pas le reste de sa pensée. C'est son problème et non celui de Commandant.

- Ça n'est rien.


Le sourire de Commandant s'efface avant que des mots mesurés ne s'échappent de ses lèvres.

- Peu importe la nature cruelle de la mission, nous devons la réussir. Ceci est le devoir qui incombe à nous, unités du YoRHa.


Ces mots font écho dans l'esprit de 2B. Il y a toujours eu des moments difficiles à vivre pour elle, parfois même la douleur était telle qu'elle ne pouvait pas le supporter. Toutefois, 2B n'a jamais dénigré son devoir.

- Quel que soit la mission, la responsabilité repose sur mes épaules. Ne l'oubliez pas.


C'était comme si Commandant avait pu lire dans son esprit. À chaque mission terminée, 2B ressent un poids qui ne fait que croître, lui appartenant de porter seule son devoir. Non, c'est encore quelque chose auquel elle croit. Malgré tout, les mots du Commandant résonnent dans son cœur.

- Gloire à l'humanité.


Cette fois, 2B parvient à saluer convenablement sa supérieure.

- Gloire à l'humanité.


2B combat sous ses ordres. C'est ce qu'elle a toujours fait et ce qu'elle continuera à faire, jusqu'au jour où la Terre retournera aux mains de leur véritable propriétaire, l'humanité. Alors que les pas de Commandant s'effacent derrière elle, 2B reprend sa marche en direction du département de développement.

[ QUE S'EST-IL PASSE JUSTE A L'INSTANT ? ]
[ QUE S'EST-IL PASSE ? JUSTE A L'INSTANT ? ]
[ DEVONS-NOUS LA SUIVRE ? ]
[ SUIVONS-LA ! ]

[TB 13:40]


Commandant est prise d'assaut dès lors qu'elle entre dans le poste de commandement. Un groupe d'opératrices se précipite sur elle et lui bloque la voie.

- Commandant ! À propos de l'aménagement du stock de matériaux de la Base...

- Permettez-moi de vous faire un rapport de situation de la cité en ruines...

- Pouvez-vous donner votre autorisation sur le lancement du conteneur de ravitaillement pour la Lune...

- Il semble que la bande passante du secteur F district 3D est perturbée...


Il semble que les opératrices ont la conviction que l'androïde ayant la fonction de ‘Commandant' signifie que sa puissance de calcul doit être supérieur aux autres.

- Concernant le stock, propose un projet avec 3 procédures différentes en prenant en compte la circulation des unités concernées. Une fois que s'est fait, j'aviserai.

- Bien compris !

- Effectue ton rapport dans 330 secondes.

- À vos ordres !

- Lancement approuvé.

- Merci beaucoup !

- Redirige les unités présentes dans le secteur F au point d'accès afin qu'elles enquêtent sur la cause.

- Compris !


Elle pense avoir terminé mais en vérité, ce n'est pas le cas. Les opératrices sont encore face à elle, désireuses d'ajouter quelque chose.

- Y a-t-il autre chose ?

- Oui !


Les opératrices répondent à l'unisson.

- Commandant ! Veuillez accepter ceci !


Ensemble, elles lui tendent de petits paquets dorés et argentés.

- Qu'est-ce que c'est ?

- Aujourd'hui nous sommes le 14 février ! Cette journée est connue pour être la Saint Valentin, il s'agit d'un jour où l'on offre des objets marrons aux personnes aimées.

- La Saint Valentin ? C'est une tradition de l'ancien monde ?

- Oui ! Il parait que c'est une activité plaisante, autant pour offrir comme pour recevoir. La tradition consiste à offrir des objets marrons empaquetés dans du papier doré ou argenté.

- (Ah, je vois)
, pense Commandant.


Tous ces paquets ont différentes tailles et formes mais ils scintillent. En effet, il parait que les humains offraient des cadeaux comme cela il y a si longtemps. Elle ouvre un des cadeaux pour y découvrir le contenu : un ruban brun foncé. Elle se demande ce qu'elle va en faire, mais pour le moment, il vaut mieux les remercier que de s'en inquiéter.

- Merci.


Nombreuses des traditions de l'ancien monde lui échappent. Bien que les humains sont les créateurs des androïdes, c'est ridicule d'essayer de les comprendre et il n'est pas recommandé de les imiter. Elle ne peut officiellement pas autoriser la reproduction de cette tradition mais... Elle ne peut pas trancher sur ce sujet maintenant. Les opératrices vivent des épreuves bien différentes des unités de combat.

- Commandant... puis-je obtenir votre aval sur un sujet ?


L'opératrice qui vient de poser cette question est 6O, celle en charge des communications avec 2B.

- De quoi s'agit-il ?

- J'aimerai votre autorisation pour l'expérimentation concernant le nouveau modèle du module de vol.


À multiples reprises, le Commandant a reçu des rapports du département du développement sur ce nouveau modèle. Mener à bien ce genre d'expérimentation implique des échanges entre les opératrices et d'autres unités. 6O est donc en charge de compiler ces données.

- Ah, oui. L'enquête préliminaire. L'unité qui a été assignée à cette opération est...

- 9S, chef. Si aucun problème ne survient pendant cette enquête, cette descente sera la dernière expérimentation.


À ces mots, l'image récente de 2B revient à l'esprit de Commandant.

- Je vois, 9S... C'est vrai.


Les mots qu'elle a répétés une multitude de fois auparavant résonnent dans son cœur : la responsabilité repose sur mes épaules.

- C'est approuvé.

- Merci beaucoup !


6O salue sa supérieure avant de quitter la pièce. Commandant jette un regard par-dessus son épaule.

- Et bien maintenant...


Cela faisait exactement 330 secondes.

- Fais-moi ton rapport de situation du champ de bataille.

[ CHAMP DE BATAILLE ? RAPPORT DE SITUATION ? ]
[ BATAILLE SUR LE SOL ? RAPPORTER LA SITUATION, C'EST ÇA ? ]
[ QUE SIGNIFIE ‘NOUVEAU MODELE' ? ]
[ NOUS NE COMPRENONS PAS. ]
[ DEVRIONS-NOUS ALLER VOIR CE QUE C'EST ? ]
[ ALLONS VOIR ! ]

[TB 14:00]


L'opératrice 6O se précipite dans le hangar. Elle croit qu'elle aura des problèmes si elle la rate. En vérité, si ça doit arriver, elle pourra toujours établir une transmission donc ça ne posera pas de problème. Elle passe la porte qu'elle vient d'ouvrir— il semble que plus elle est pressée, plus les portes s'ouvrent lentement. Des vifs mouvements sont nécessaires pour une rapide installation, elle estime qu'elle soit s'améliorer à ce sujet.

- 21O, vous êtes là ?


À l'arrière d'un module de vol montée sur une catapulte, le visage de 21O apparaît. Il semble qu'elle est encore en plein milieu de son inspection. C'est le bon moment, 6O va droit au but.

- L'expérimentation est approuvée !


La réaction de 21O est étonnamment indifférente. 6O se demande si elle n'a pas simplement oublié de quoi il s'agit.

- Vous savez, le nouveau modèle ? du module de vol !


21O fronce les sourcils avec une expression proche de la stupéfaction.

- C'est tout ?

- Que voulez-vous dire ?


Maintenant, c'est au tour de 6O d'arborer une étrange expression sur son visage. Cette dernière ne parvient pas déterminer la raison derrière l'attitude sidérée de 21O.

- Vous n'aviez simplement qu'à me transmettre cette information. Vous n'aviez pas à venir jusqu'ici pour ça.

- Oui, mais...


L'attitude de 21O semble suggérer que sa venue avait été inutile, néanmoins, 6O tente d'objecter.

- Mais, mais ! Nous communiquons toujours via des transmissions, j'ai besoin davantage d'exercices !


Le sourcil levé, 21O ne semble pas convaincue.

- Et puis, n'est-il pas plus pertinent de vérifier l'équipement en question de mes propres yeux ? Comment on dit déjà... C'est notre devoir ? de le faire parfaitement ? Et, que aussi... euh...

- C'est notre devoir en tant qu'opératrices de le mener à la perfection.

- Oui c'est ça !


21O finit par hocher de la tête en réponse à la 6O.

- J'imagine que vous avez raison. Quand il demande des détails sur un nouvel équipement, 9S semble se sentir coupable d'être aussi curieux.


Le ton de 21O semble nonchalant mais en réalité, il y avait de la douceur. Elle est toujours ainsi quand elle évoque l'unité dont à la charge : 9S. 6O acquiesce, suggérant qu'elle comprend ce qu'elle veut dire. Même si elles coordonnent différentes unités, les opératrices partagent les mêmes sentiments.

- 2B est comme ça aussi, toujours en train de faire des choses déraisonnables.


Les unités Type-S se sentent coupables en raison de leur curiosité débordante, alors que le manque de considération pour leur propre intégrité physique suscite la culpabilité chez les unités de Type-B. C'est sans doute pour cela que ces unités sont capables de se battre sur le front sans la moindre hésitation.

- On peut dire qu'ils nous surmènent.

- Nous ne pouvons rien y faire, étant donné leurs types...

- Vous aimeriez qu'ils fassent preuve d'un peu de retenu, pas vrai ?

- Mais même si on leur dit ça...

- Ça ne changera rien !

- C'est pourquoi des préparations poussées sont particulièrement importantes !
concluent-elles ensemble.


Voici un échange d'information entre opératrices. Même lors de conversations insignifiantes comme celle-ci, il peut y avoir des informations pertinentes. L'accumulation de ces données conduit à des résultats, par exemple, finaliser d'importantes décisions ou aider les unités à anticiper le danger. Après avoir vérifié les notes sur les divers changements du nouveau modèle, elles entament la conversation. Bien entendu, 21O continue de travailler en même temps.

- Voilà, j'ai bientôt terminé.


L'inspection achevée, 21O change le positionnement du module de vol afin de laisser de la place pour 6O. Puisqu'un seul module de vol peut être attaché à la catapulte, elles doivent procéder à la chaîne.

- Très bien, je retourne au poste pour contacter 9S.

- D'accord ! Bonne continuation.


6O place le module de vol à l'emplacement indiqué et commence son inspection.

[ CET APPAREIL EST VRAIMENT GRAND ! ]
[ EST-CE LE NOUVEAU MODELE ? ]
[ OU DEVRIONS-NOUS ALLER MAINTENANT ? ]
[ OU DEVRIONS-NOUS ALLER MAINTENANT ? ]

[TB 14:30]


Localiser 9S était une formalité pour l'opératrice 21O. Autant sur Terre, il peut y avoir des problèmes avec la résolution du satellite ou avec les réseaux de communication rendant sa position incertaine, autant dans la Base, aucune erreur n'est possible.

- (9S est ici), pense 21O en se tenant face à une porte.


La salle du terminal : une salle dans la Base pourvue d'un terminal central. 9S s'y rend pour analyser les protections des ennemis et découvrir des nouvelles procédures de piratage. Il aime ce genre de travail minutieux. Quand il n'est pas en mission sur Terre, il est garanti qu'on peut le trouver dans cette salle. Sa concentration est telle qu'il n'entend même pas le bruit de la porte qui s'ouvre.

- Je le savais, marmonne 21O.


Elle entre dans la salle sans gagner l'attention de 9S, toujours focalisé sur le terminal. Il est dit que souvent les humains peuvent être absorbés dans leurs jeux, faisant totalement abstraction du temps. C'est ce qui arrive à 9S. En fait, avant de se rendre au hangar, 21O s'était déjà rendue ici. Vu qu'il semblait absorbé par son travail, elle ne l'avait pas dérangé. Trois heures ont passé depuis cette visite et il est toujours sur le terminal. Elle compte lui dire d'arrêter ce qu'il fait et de prendre une pause.


Soudainement, les épaules de 9S tressaillent. Il a un sursaut, comme si quelqu'un venait de le surprendre par derrière en lui hurlant dessus.

- Oh, c'est juste vous, opératrice.


Il se décontracte et jette en regard en direction de 21O.

- Que voulez-vous dire par ‘c'est juste vous' ? Depuis combien d'heures avez-vous travaillées dans cette salle ? Vous devez mettre un terme à ce genre d'activité prolongé.

- Oui, oui.

- Une seule confirmation suffit.

- Ouiiii,
répond-il alors qu'il est ennuyé.

- Déconnectez-vous du terminal. Je dois vous briefer sur votre prochaine mission.

- Vraiment ? Je peux très bien l'écouter comme ça !

- C'est inacceptable. Vous ne ferez jamais assez d'exercice avec ce comportement.


Elle se rend compte alors qu'elle vient de détourner la conversation de la même manière que 6O l'avait fait plus tôt. C'est une évidence que contrairement à 6O, 9S a besoin de faire plus d'exercice.

- Faisons un petit tour.


9S se déconnecte du terminal à contrecœur.

- Doooonc, cette nouvelle mission se déroulera où ?

- Dans l'usine désaffectée. Vous devez mener une enquête préliminaire en son sein et dans ses alentours.

- Ça signifie que je vais encore être en solo, n'est-ce pas ? Bonjour la solitude...


Son attitude semble suggérer qu'il se désintéresse de la mission mais l'instant d'après, il tourne sa tête et regarde 21O.

- Vous pensez pouvoir venir avec moi, opératrice ?


21O sait qu'il n'est pas sérieux en posant cette question. Il est probable qu'il se sente seul mais emmener une opératrice lors d'une mission est totalement invraisemblable.

- C'est impossible. C'est votre travail. Arrêtez de vous comporter comme un enfant et remplissez votre mission tel que vous êtes supposé le faire.

- Très bien, très bien ! Holala...


9S boude. Elle sent qu'il est un peu découragé. Elle se demande si elle ne devrait pas lui donner une ‘friandise' pour lui remonter le moral.

- La prochaine mission servira également d'expérimentation pour le nouveau modèle.

- Quoi, vraiment !?


Elle peut entendre dans sa voix qu'il est plus motivé. Comme prévu, l'utilisation du mot ‘nouveau' a un formidable effet sur lui.

- Je vous fournirai davantage d'explication dans le hangar quand nous vérifierons l'équipement.

- Très bien !


Brusquement, 9S arbore une étrange expression, comme s'il était déconcerté par quelque chose.

- Quelque chose ne va pas ?


Maintenant qu'elle y pense, 9S semble quelque peu étrange. Cela pouvait venir de sa surprise quand elle l'a interrompu, de plus, le regard de 9S ne lui était pas vraiment adressé. Quelque chose d'autre avait son attention.

- Erk, je crois que je suis troublé.

- À propos de quoi ?


9S se tourne dans une direction avec la sensation que quelqu'un l'observe. Il secoue sa tête peu après.

- Non, c'est impossible. C'est probablement mon imagination. Je me demande si je ne suis pas juste fatigué...

- C'est pour ça que je vous ai dit de faire des pauses régulièrement.

- Oui, oui.

- Une seule confirmation suffit !


Une fois que le topo sur le nouveau modèle sera terminé, elle lui rappellera de se reposer. Si sa fatigue s'accumule, cela pourrait compromettre la mission. 9S et 21O quitte la salle du serveur mais avant que la porte ne se referme derrière eux, elle adresse un dernier regard dans la pièce. Bien entendu, cette salle est vide.

[ C'ETAIT MOINS UNE ! ]
[ NOUS AVONS FAILLI NOUS FAIRE REPERER ! ]
[ QUE SIGNIFIE ‘SOLITUDE' ? ]
[ AUCUNE IDEE ! ]
[ LES ANDROÏDES SONT PLEINS DE MYSTERES, PAS VRAI ? ]
[ C'EST VRAI. PLEINS DE MYSTERES... ET ILS SONT TRES INTERESSANTS. ]
[ NOUS VOULONS JOUER AVEC EUX ENCORE UN PEU. ]
[ OUI... JOUONS AVEC EUX ENCORE UN PEU. ]


Deux mots apparaissent sur le terminal, en dépit de l'absence d'unité sur place.

-Transmission terminée-


Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
170846
Aujourd'hui :
140