Two - Le repas du jour

Source : Drakengard 3 Edition Collector, Novel Prelude
Version imprimable : Lien
Traduction & Vérification : Bdouine


- Puis-je vous être d'une quelconque aide, Lady Two ?

- Aw... Cent, tu m'as appelée 'Lady Two'. Tu m'avais promis que tu m'ap—


J'allais dire 'm'appellerais Two quand nous sommes seuls.' mais je renonce à terminer ma phrase. On n'y peut rien ; Cent doit se comporter convenablement en me nommant 'Lady Two' en présence d'autres personnes. Il m'appelle par mon nom lorsque nous sommes seuls. Ces derniers temps quand nous sommes seuls, il respecte cette promesse qui date depuis un bon moment.


Mais là... il vient de dire 'Lady', ce qui signifie...Tandis que je versais de l'eau dans la marmite, je pouvais entendre des bruits de pas hors de la cuisine. J'arrête alors ce que je faisais et je me précipite à l'entrée de la cuisine. Au son, je pouvais deviner qu'il s'agissait de plusieurs personnes. D'un coup d'œil, j'ai pu apercevoir les fuyards, c'étaient les chefs.

- Je le savais.


Voilà pourquoi Cent m'avait appelée comme ça, il savait que nous étions épiés.

- Oooh ! Je vous avais pourtant dit que je pouvais cuisiner seule ! Pourquoi vous ne me croyez pas ?


Alors que je suis en train de bouder, une large main touche ma joue. Mon regard se pose alors sur le magnifique visage de Cent.

- Vous ne pouvez pas les blâmer pour ça, n'est-ce pas ? Après tout, vous êtes l'Invoqueuse de ce domaine, précieuse aux yeux de tous.


Ah ! Mes joues s'enflamment au contact de sa main. Que puis-je faire ? Je ne peux pas me retenir de rougir et il ne me donne pas le temps de réfléchir.

- Toutefois, il est évident que personne dans ce monde ne se soucie de vous autant que moi.


C'est trop ! Mon cœur va éclater ! Que puis-je faire ? Que puis-je faire ? Que puis-je faire ?!

- Two ?


Comment Cent peut-il être aussi séduisant ?! Il n'est pas seulement charmant mais gentil aussi. Il raconte tout un tas d'histoires marrantes. Et quand nous sommes seuls... Yeee !

- Two ? Vous sentez-vous bien ma chère et tendre ? Peut-être vaudrait-il mieux vous reposer dans votre chambre.


Ma chambre ? Ne dit rien de plus ! Yeee ! Yeee ! Yeee !

- Pourquoi ne pas faire une pause dans la cuisine pour le moment...


Cette remarque me rappelle la chose importante à faire.

- Oh que non ! Je dois cuisiner aujourd'hui !


Calme-toi, Calme-toi ! Je dois cuisiner pour Cent aujourd'hui ! Ce sera un dîner juste pour nous deux. Je prépare cela depuis bien deux semaines ! Respire, respire...

- Dans ce cas, puis-je vous assister ?

- C'est hors de question ! Je ne le permettrais pas ! D'ailleurs, ne t'avise pas de regarder. Où serait la surprise si tu sais ce que je prépare ?


Oooh, mais...

- ...Mais ce serait bien si tu pouvais rester dans la cuisine, histoire de me tenir compagnie.

- Il en sera fait selon votre désir, my lady.


Ack ! Voilà qu'il a son sourire tout mignon ! C'est trop injuste ! Comment je suis supposée me concentrer ? ...Respire. Il faut que je respire... Calme-toi. C'est bon, je vais bien. Après deux nouvelles bouffées d'air, je me tapote les joues.

- Très bien ! Je suis motivée ! Cent, assis-toi là-bas.


Je lui montre la chaise dans le fond de la cuisine. Autant que possible, j'évite de ne pas regarder son visage. Comment pourriez-vous m'en vouloir ? Mon cœur pourrait commencer à marteler fortement dans ma poitrine si je le regarde ! Très bien, de retour à la cuisine.

- Rrragh !


Je place la marmite remplie d'eau au-dessus de la crédence. Je récite alors mon sort. Les glyphes brillent et les flammes apparaissent sous la marmite. Apparemment, cette crédence avait été utilisée auparavant lors de cérémonies bien que j'ignore de quelle façon. J'imagine que ce n'est pas vraiment étonnant. Cette pièce n'était pas une cuisine quand nous sommes arrivés ; cet endroit était en vérité un sanctuaire – pas vraiment un lieu adapté pour y vivre.


Mais bon, ma sœur One m'a ordonnée de 'gouverner le Domaine du désert et de protéger le sanctuaire', du coup, j'ai décidé d'en faire mon foyer ! Vivre dans le sanctuaire était la meilleure solution après tout. Je veux dire : nous n'avions pas à construire une nouvelle maison ! J'ai quand même eu à redécorer un peu, afin que ce soit agréable, vous comprenez ? La salle pleine de vieux ouvrages et de parchemins est devenue une chambre, une fois tous les livres retirés. Il y avait énormément de poussière mais je suis parvenue à m'en débarrasser. Le sol lessivé est impeccable. Il y fait bon vivre maintenant. J'ai mis du papier peint à motif floral. Il y avait un drapé avec pratiquement le même motif alors j'en ai fait un couvre-lit. J'ai ensuite placé une table aux pieds sculptés jusqu'à à côté du lit en guise de table de nuit, avec un vase décoré des fleurs. Vous savez, j'ai toujours voulu avec une chambre toute mignonne.


La seule chose manquante est la présence de rideaux assortis mais puisqu'il s'agit d'un sanctuaire souterrain, il n'a aucune fenêtre... Malgré cela, c'est plaisant d'y vivre. Il y fait frais quand la chaleur est intense à l'extérieur et inversement, lorsqu'il fait froid dehors, le sanctuaire est plutôt douillet. Je suis prête à parier que la personne qui avait conçu cet endroit avait en tête la dureté du climat. Néanmoins, c'est assez ennuyeux d'avoir besoin de bougies pour s'éclairer même durant la journée.


Un autre avantage de vivre en sous-sol est que les vivres périssent moins vite. J'ai arrangé ce lieu réservé aux cérémonies en cuisine et je n'ai pas eu besoin de faire une réserve ! Je dois juste m'assurer que les vivres demeurent loin de toute chaleur. Oh, je voulais prendre mes repas avec tous les soldats et les voisins alors au centre de cette grande salle, j'ai disposé une série de tables et de chaises. La nourriture est beaucoup plus savoureuse quand on mange tous ensemble, pas vrai ? Mais bon, je pense qu'il est bien d'avoir un dîner en tête-à-tête avec Cent, même si c'est juste une fois de temps en temps. C'est pour cette raison que j'ai décidé de cuisiner aujourd'hui. J'ai donné à l'ensemble du personnel un jour de congé, les chefs comme les serviteurs. Tout le monde a besoin de temps libre pour se relaxer.

- Eh voilà. Les légumes sont prêts, il faut que je m'occupe de la viande maintenant.

- Two... Est-ce du tro– ?

- C'est bien du troll ! J'ai dépecé le monstre et j'ai coupé la viande en morceau, je vais faire un ragoût parfumé aux herbes. Oh, je me suis assurée de le vider de son sang alors ne t'inquiète pas. Rrraght !


J'utilise une épée afin de briser l'articulation. Les os de trolls sont très durs du coup, les couteaux ordinaires ne sont pas adéquats. Ils s'émoussent facilement. Fort heureusement, seuls les os sont durs. La viande est bonne et tendre. C'est pour ça qu'on peut utiliser la viande de troll pour différents repas, pas seulement des ragoûts. On peut la frire, la couper en fines tranches et la griller ou la faire mariner. De la viande salée, entreposée dans un tonneau peut tenir six mois ! C'est un excellent moyen de préserver la nourriture !


Le seul problème c'est que les trolls sont très lourds donc c'est plutôt compliqué de travailler avec la viande à moins d'être fort. Je pense que c'est la raison pour laquelle tant de gens ignorent les vertus de la viande de troll. Bien entendu, fort à parier qu'ils essaieraient si la peau de troll avait de la valeur... le souci c'est que ces monstres sentent horriblement mauvais du coup, personne n'en veut.

- Un troll entier sera peut-être de trop pour nous deux...Grrragh !


J'ai frotté la viande dans du sel pour la plonger dans du vin une fois que j'avais découpé en morceau. Retirer tous les tendons était pénible, mais amusant aussi. J'adore cuisiner !

- C'est merveilleux d'avoir un endroit pour cuisiner dès que j'en ai envie.


Quand nous voyagions, mes sœurs et moi, il était très rare que nous nous arrêtions dans un endroit équipé d'une cuisine. La plupart du temps, nous faisions griller le poisson et la viande au feu du camp. Il arrivait parfois que nous tombions sur une maison vide avec une cuisine. Et quand je dis 'parfois', je veux dire pratiquement jamais. Ça m'apportait de la joie quand l'occasion se présentait alors j'insistais pour prendre la place de celle qui devait cuisiner.

- D'ailleurs, puis-je vous demander laquelle sait le mieux cuisiner parmi les Invoqueuses ?

- One, très certainement.

- Ce n'est pas vous ?

- Nope.


En réfléchissant à la question de Cent, je suis probablement celle qui apprécie le plus de cuisiner, mais One reste meilleure que moi. Aucun doute là-dessus. Cela dit...

- Nan, One est la meilleure. Mais si tu lui demandais, je suis sûre qu'elle te répondrait que tout le monde peut faire comme elle.

- Que voulez-vous dire ?

- Hé bien, elle estime que les bases de la cuisine sont tellement simples que même un enfant peut les réussir. Elle ne comprend pas qu'une personne peut rater la plus petite des tâches.

- Je vois. Donc Lady One pense que la cuisine est quelque chose qui vient naturellement. Toutefois, cuisiner ne se résume pas qu'à des bases.

- Elle dit que tu peux comprendre les bases de tout si tu prends le temps d'y réfléchir un peu.


Le problème c'est que 'réfléchir un peu' pour One consiste à se creuser la tête pour la plupart des gens.

- Et Lady Three ? Elle est douée avec des lames, n'est-ce pas ?

- J'imagine que tu peux les nommer 'lames' mais sa spécialité ce sont les ciseaux.


Il existe des ciseaux culinaires, mais les ciseaux de Three ne sont pas faits pour ça. Je crois me souvenir d'une fois où elle s'en était servie pour nettoyer un poisson, il avait fini par être en morceaux. Alors One prit une pierre pour broyer le poisson afin d'en faire des boulettes qu'elle mit à griller. Elles étaient si délicieuses ! C'est là qu'elle nous rappela qu'il est simplement impossible de rater la cuisine.

- En plus, Three n'aime pas trop se compliquer la tâche. Elle est du genre à apprécier les saveurs naturelles des aliments. Apprécier les ingrédients crus, tels qu'ils sont.

- ...On dirait qu'elle est juste paresseuse.

- Hmmm... Je suppose que tu peux dire ça.


Chaque fois que c'était au tour de Three de cuisiner, elle servait tous les légumes crus et entiers. Je pense que Three n'a jamais été intéressée à l'idée de cuisiner.

- Oh, mais Four avait dit qu'on ne doit trop cuire les légumes. Sans quoi, il perd ses nutriments.


Selon elle, les légumes qui poussent au dessus du sol sont à ne pas cuire alors que ceux sous le sol doivent l'être. C'est pourquoi c'est mieux de manger crus les fruits et autres feuillages comme la salade alors qu'il faut mettre à cuire les oignons et les pommes de terre. Enfin, d'après Four.

- Selon elle, c'est mieux d'avoir le double de quantité de légumes que de viande dans ton assiette. Les fruits doivent être mangés le matin et avoir du poisson au moins deux fois par semaine.


Je crois qu'elle avait dit que d'utiliser trop de sucre et du sel était mauvais. La nourriture était toujours si fade quand Four était en charge de cuisiner. C'était inévitable j'imagine. Je veux dire, Five salait sans même gouter au préalable en déclarant 'c'est la juste quantité pour tes plats, ma chère sœur'.

- Mais tu sais, c'est grâce à sa compréhension de la nourriture que Four cuisine des repas excellents pour la santé. Presque comme un médicament.

- On dirait que sa nourriture est extrêmement fade.

- Uhhh... Je suppose que tu peux dire ça.


Sa cuisine est adéquate quand tu es malade. Tu peux être en mesure de manger tout ce qu'elle cuisine même avec un estomac barbouillé. Je me souviens un jour où nous avions été hébergées par un fermier, Four avait préparé un repas en guise de remerciement. La grand-mère était si contente. Il y avait tant de choses qu'elle ne pouvait plus manger en raison de son âge mais elle avait mangé tout ce que Four avait préparé.

- Comment est la cuisine de Lady Five ?

- C'est à l'opposé de celle de Four. Là où la cuisine de Four est parfaite pour les malades, seuls les plus résistants peuvent supporter celle de Five. C'est comme si il fallait avoir du courage pour la manger !


Five adore les viandes épicées et les aliments gras. Elle utilise une tonne sucre et de sel dans sa cuisine. Four se plaint toujours du manque de verdure dans la cuisine de Five qui était trop riche. Five adore aussi la nourriture exotique. Elle ajoute des herbes aromatiques et des champignons qu'elles trouvent dans sa vaisselle. Elle peut choisir le plus improbable des ingrédients. Je suis plus ouverte à différents ingrédients maintenant depuis que Five... Qui aurait cru que des insectes pouvaient être succulents tant qu'ils sont bien préparés ?


Le fait est que Five se moque de tout ce qui est mauvais ou dangereux pour la santé. Je me souviens de la fois où elle avait cuisiné un ragoût de poisson et de champignons. Nous étions tous terriblement malade après avoir mangé. D'après One, Five avait utilisé un poisson toxique tout entier. Elle ajouta que les champignons colorés n'étaient pas comestibles non plus. Vu que Five nous avait cuisiné ces deux ingrédients, pas étonnant que nous étions malades.


Ce genre d'incident ne décourage pas Five. La fois suivante, elle nous avait mis des champignons rouges à points blancs dans la salade. Four le remarqua et la réprimanda sévèrement. Je ne sais pas si Five a la peau dure, mais ça ne l'arrête pas. À chaque fois qu'elle me rend visite, elle ramène toujours des ingrédients étranges avec toujours la même question : 'Two, c'est comestible ?' Et à chaque fois, j'invente des recettes créatives afin d'utiliser les ingrédients qu'elle ramène. C'est plus amusant qu'il n'y parait ! C'est comme s'il s'agissait de découvrir comment rendre la carne super tendre, de masquer les odeurs âcres... Je tente tout : frapper la viande, la sécher au soleil ou la mariner dans du vin ou de l'huile. C'est fantastique le sentiment que j'ai quand j'arrive à faire d'un ingrédient improbable quelque chose de délicieux ! Rien ne surpasse ça !


Five semble comprendre ce que je ressens. Elle avait commencé par me ramener des poissons et des noix exotiques, elle a continué par des vivres plus difficiles à utiliser, comme des plantes carnivores et des poissons aux aiguilles empoisonnées. J'imagine que plus le défit est grand, plus grande est la récompense, c'est ça ? L'autre jour, elle m'a ramené un ver de sable et s'en n'était pas petit. Elle m'avait surprise cette fois-là. Ce ver était gargantuesque ! Je veux dire, comment rechigner à la tâche quand on imagine l'effort nécessaire à sa capture ? J'ai fait de mon mieux et deux jours plus tard, j'ai concocté une succulente soupe de ver de sable ! J'étais tellement satisfaite de moi. C'est génial quand tes efforts sont récompensés, n'est-ce pas ?

- Five est du genre à toujours viser haut. On peut dire qu'elle est une aventurière... courageuse même... dès qu'il s'agit de nourriture. Nan, ce n'est pas ça. Une évangéliste ? Un gourou ? Uh... Quel est le mot ?

- Je crois que vous vouliez dire qu'elle a des goûts bizarres.

- Ummm... Je suppose que tu peux dire ça.


Mais pour vivre dans le Domaine du désert, l'extravagance culinaire est utile pour la survie. Il n'est pas rare que des semaines passent sans la moindre averse. La famine est plus fréquente que la pluie. Si vous attrapez un monstre et que vous l'utilisez pour vous nourrir, vous pouvez dire adieu à la faim, pas vrai ? Toute le monde peut manger peu importe le climat et c'est grâce à Five.

- Le troll est prêt. Je dois juste le laisser mijoter dans le ragoût. Ensuite...


J'ouvre maintenant le tonneau que j'avais gardé dans un coin de la cuisine où marinait une autre viande. À l'ouverture, une forte odeur me pique le nez. C'était une préparation qui datait de deux semaines.

- Bien, ça a l'air bon.


Je dispose le contenu devant moi sur le buffet. Et...

- Rragh ! Ha ! Ha !


Smack ! Smack ! Je frappe la viande encore et encore avec une masse.

- Two, qu'est-ce que c'est que ça ?

- Une cuisse de minotaure ! Je crois que ça, c'est le tendon. Elle vient d'un des minotaures que nous avons vaincu récemment. J'ai mariné la viande restante, tu te souviens ?


Il y a deux semaines, j'ai lavée cette viande et mise à mariner dans du vin. La viande de minotaure est délicieuse mais elle est si dure qu'il faut prendre le temps de l'attendrir.

- Je vais l'attendrir jusqu'à ce qu'elle soit tendre et douce, la découper et la faire revenir avec des légumes. Hein ? Attends une minute ! Je te raconte tout ce je fais depuis le début, pas vrai ? J'imagine que te demander de ne pas regarder était inutile...

- Non, my lady. Il est évident de telles explications sont hors de la compréhension d'un Disciple de mon acabit.

- Oh ! C'est incroyable ! Tu es incroyable, Cent !


Que dois-je faire ? Mon cœur bat la chamade à nouveau ! Pourquoi Cent est si séduisant et charmant ? Je l'aime tellement que je pourrais mourir ! Attendez, nan... Je ne peux pas être à ses côtés si je meurs. Mais j'ignore ce que je dois faire ! Mon cœur n'en supportera pas davantage ! Il bat trop vite !

- Ah, mais à quoi je pense ? Que mon cœur reste tranquille ! J'ai besoin de me calmer ! Concentre-toi... Concentre-toi ! Hiya ! Hiya ! Hiya !


Je bats le tendon du minotaure encore et encore.

- Hiya ! Hiya ! Hiya !


Pfiou, c'est du labeur... Mais tous ces coups m'ont aidé à me calmer un peu. Je suis pratiquement à bout de souffle... Le tendon ressemble à de la viande hâchée. Il y a aussi une fissure sur le buffet.

- Oups... J'imagine que j'en ai trop fait. Tant pis. Hé hé hé !


De nouveau calme, j'entreprends de couper les légumes, alors que des voix résonnaient derrière la porte.

- Two !

- Jouons !

- Joue avec nous, s'il-te-plaît !

- Hein ? Quel est le souci, les enfants ?


Je pouvais voir leurs petits visages alignés à la porte. Mes précieux petits enfants. Ce sont tous des orphelins. Le Domaine du désert est pauvre et le seigneur était un despote, si bien que nombreux adultes et enfants sont morts sous son règne. Ces enfants ont survécu mais ils étaient tous seuls. C'est pourquoi, j'ai décidé que nous devions tous vivre ensemble. De cette façon, même sans parents, ils ne se sentiront pas seuls. Je n'ai jamais ressenti la solitude en grandissant car j'avais One, Three, Four et Five à mes côtés. Il y a des moments où je me souviens de mes parents, ce sont des moments où j'ai envie de pleurer, mais jamais ça n'a été le cas. Parce que j'avais mes sœurs.

- Pourquoi êtes-vous là les enfants ? Je croyais que vous deviez être une fête entre amis.


J'avais donné cette journée à tout le monde dans le sanctuaire et je leur avais demandé de s'occuper des enfants.

- Hé bien...

- On est rentrés !

- On veut jouer avec toi !

- Allez, joue avec nous !


Ces adorables enfants se tiennent les mains. Ils font partis de ma famille. Une main touche délicatement mon épaule.

- Ne vous inquiétez pas pour moi, Two.


Je me retourne et je vois le visage de Cent souriant. Ah, Cent m'a entièrement comprise. Mes sentiments, mes désirs et tout ce qui importe pour moi. Tout. Ce n'est pas parce que je suis une Invoqueuse et qu'il est mon Disciple, pas vrai ? Je suis sûre d'être amoureuse de lui de même qu'il est amoureux de moi, peu importe les rôles que nous tenons... N'est-ce pas ?

- Reportons notre dîner romantique une autre fois.

- Oui. Merci, Cent.


Je t'aime, Cent. Je t'aime plus que quiconque dans ce monde. Je suis si heureuse qu'on se soit rencontrés.

- Très bien, patientez un peu, d'accord ? Je prépare délicieux dîner que nous allons manger tous ensemble !


Les enfants exprimaient leur joie tandis que je retournais à mes fourneaux... pour Cent et ma précieuse famille.


Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
168250
Aujourd'hui :
126