~ Arioch ~

Source : DoD Official Guide Book Complete – Edition
Version imprimable : Lien
Traduction : Kestrel, Nashira
Vérification : Bdouine

Le désespoir changea cette mère de famille en monstre assassin.

Le tueur en série qui sévissait au sein du peuple avait récemment été capturé. Cette nouvelle s'était répandue comme une traînée de poudre dans tout le royaume de Niflheim. Le fait que l'assassin était une femme elfe au foyer avait provoqué un grand choc. Seuls des enfants avaient été attaqués et le nombre des victimes était élevé. Lorsque l'occasion d'apercevoir le cruel visage du monstre se présenta, les gens se rassemblèrent pour le voir.

Les rumeurs disaient que la criminelle, nommée Arioch, allait être transférée de la prison de la ville jusqu'à une geôle dans le désert. Ainsi, une foule de gens emplit les rues, espérant d'entrevoir celle qui avait commis tant de meurtres.

- Je parie que c'est une femme monstrueuse semblable à un ogre.

- Nan, j'ai entendu dire qu'elle ressemblait à une vieille de 300 ans.


De tels ragots abondaient dans la foule. Toutefois, lorsque la criminelle apparue, escortée par des soldats impériaux, son apparence s'avéra totalement différente des expectations de chacun. Elle ne ressemblait pas un monstre, ni même à une affreuse vieillarde. Celle qui était devant eux était une jeune femme elfe d'une magnifique beauté. Cette ''abominable trancheuse de gorges'' que la foule avait tant espéré voir n'était pas présente. L'assemblée bruyante devint progressivement silencieuse, la place était étrangement calme, comme figée dans le temps. Aux yeux des gens, il était impossible de considérer que la criminelle qui avait assassiné tant d'innocents et cette femme elfe se trouvant devant eux était une seule et même personne.

Alors que la populace retenait son souffle, le bruit des pas des soldats retentissait. Arioch ne voyait rien de ce spectacle. Saisie par deux soldats de chaque côté, trainée pour qu'elle avance, elle marmonnait incessamment les mêmes mots :

- Mes enfants... mes délicieux enfants.

Quand elle avait été solidement ligotée et jetée dans sa geôle, Arioch n'avait opposé aucune résistance. Cette soumission avait exaspéré ses gardiens. Cette femme n'avait pas l'air de comprendre ce qui lui arrivait.

- Quel était cet endroit ? Où sont passés mes adorables enfants ? Rendez-moi... rendez-moi mes enfants !

Soudainement, Arioch poussa un hurlement qui résonna à travers toute la prison. Un garde se hâta de se rendre à sa cellule avec un bâillon en main, horripilé par ce vacarme. Il devait avoir négligé la prisonnière en raison de son apparente docilité en arrivant. Lorsqu'il s'apprêta à lui mettre le bâillon, Arioch le mordit brusquement. L'instant d'après, elle lui arrachait le doigt sans la moindre hésitation. Cette fois-ci, c'était le hurlement du garde qui résonna dans les couloirs de la prison. L'elfe sourit, comme satisfaite, avant d'avaler langoureusement le morceau qu'elle tenait entre ses dents.


Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
151242
Aujourd'hui :
109