Dix Petits Nègres (4/5)

Source : Grimoire NieR -Project Gestalt & Replicant System-
Version imprimable : Lien
Traduction : Nashira
Vérification : Bdouine

Dans cette pièce dépourvue de fenêtre et de porte, il n'y avait nulle part par où s'enfuir. Si je voulais m'en sortir vivant, je n'avais pas le choix, je devais me battre. Si tout le monde dans cette pièce commençait à s'entretuer, difficile d'y laisser deux survivants. Penser qu'une seule personne puisse rester en vie c'est possible mais si on se précipite, tout le monde va mourir sans exception. Je dois au moins éviter d'être le premier à y passer. La fille qui avait fait apparaître la main noire voulait attraper son livre, mais le gars près d'elle fut plus rapide. Il la souleva par le cou et lui brisa la nuque. Ses membres tombaient mollement et elle s'écrasa au sol. Une de moins.


Je présumais que la prochaine victime serait le gars qui avait tué la fille, car il représentait désormais une cible facile ; on devenait toujours vulnérable au moment où l'on achève sa proie. Deux personnes l'assaillirent à l'unisson. Ils ne faisaient certainement pas équipe, ils ont juste estimé à cet instant que c'était la meilleure action à mener. Quoi qu'il en soit, ils n'ont pas pu tuer leur cible. Au moment où le corps de la fille était absorbé à l'intérieur de son livre, le garçon s'écroula sur le sol, le visage tordu en une expression d'angoisse. Gisant immobile, lui aussi fut aspiré par son livre et les deux tomes furent tout ce qu'il resta d'eux. La couverture du premier livre se teinta de vert, tandis que celle du second prit une couleur ambrée. Des motifs en reliefs y apparurent formant une l'empreinte d'un visage.

- Utilise le livre magique, murmure la fille d'une voix secouée de tremblements.


La fille qui avait invoqué la main noire de son livre pour tuer le garçon avait été reconnue comme victorieuse car elle avait utilisé son ''grimoire'' pour le faire. À l'inverse, le garçon qui avait tué à l'aide de ses mains avait été jugé perdant.

- Alors c'est comme ça que ça marche... Compris.


Vu la situation, éviter d'être le premier à tomber s'est avéré être la bonne solution. C'est pour ça que je ne bougeais pas. En un regard, j'avais indiqué à la fille d'en faire de même. Au moins maintenant, les règles du jeu étaient claires, j'avais une bonne appréciation de la situation.

- L'ennui, c'est que nous n'avons aucun indice afin d'utiliser ce truc.


Tu parles d'une blague. Comment suis-je sensé savoir maîtriser quelque chose d'aussi dément que de la magie ? Un sourire nerveux se forma sur mes lèvres, bien que tout ceci n'avait rien de drôle. Je me rendais compte que j'étais grandement ébranlé. Même lorsque j'avais été confronté pour la première fois à des légionnaires, je n'avais pas été aussi agité. Je n'avais eu qu'à faire comme à l'entrainement. Même dans les situations les plus inattendues, il y a toujours une solution. C'est cette perspective qui m'avait permis de garder mon sang froid. Mais qu'étais-je sensé faire ici ? Ça n'a rien à voir avec l'entrainement et j'ignore s'il y a une issue à cette situation. En plus de cela, trois personnes venaient de mourir successivement sous mes yeux. Tout cela à cause de ces satanés bouquins ! De toutes mes forces, je tentais de fracasser mon livre sur le sol, quand quelqu'un m'attrapa le bras.

- Je suis heureuse que le nombre des survivants s'élève à deux et non à un seul. Nous pouvons nous en sortir sans nous entretuer. Nous pourrons survivre tous les deux. Nous sommes chanceux.


Je me demandais si la "chance" était le terme adéquat. Elle me souriait. Ce n'était pas un sourire similaire à celui que j'affichais en pensant avoir perdu l'esprit, mais un sourire chaleureux qui semblait venir du cœur.

- Calme-toi. Les autres sont seuls. Mais nous, nous sommes deux. Deux têtes valent mieux qu'une pour trouver la solution à un problème. Nous pouvons aller plus vite que les autres.


Elle avait probablement raison. Dans ce lieu, communiquer ses intentions à un complice pouvait être la meilleure arme.

- On voit bien que je ne suis pas le plus intelligent de nous deux...

- Je sais,
dit-elle en ricanant.


La fille touchait la couverture de son livre puis elle l'examina avec attention.

- Cette fille, elle était en colère. Et sur le point d'être tuée. La main noire est liée à ces livres.


Peut-être qu'il fallait répondre à plusieurs conditions pour pouvoir utiliser ces sortes de grimoires. Néanmoins, si nous devons nous trouver en danger mortel pour activer ces choses, ça ne va pas nous rendre la tâche facile. Peut-être qu'ils nous ont demandé de nous entretuer justement pour vérifier cette condition.

- Oh ! Ou peut-être...


Elle leva la tête comme si elle venait de comprendre quelque chose quand brusquement son visage de figea. Qu'y a-t-il ?, pensais-je, mais je ne suis pas parvenu à poser cette question. Je crois l'avoir vu tendre ses bras vers moi. J'ai senti quelque chose dans mon dos tout en réalisant qu'elle m'avait plaqué au sol. En me redressant je pouvais voir qu'une gigantesque lance noire avait empalé le corps de la fille.
Tout devint silencieux.

Page : 1 - 2 - 3 - 4 - 5


Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
271319
Aujourd'hui :
62