Dix Petits Nègres (3/5)

Source : Grimoire NieR -Project Gestalt & Replicant System-
Version imprimable : Lien
Traduction : Nashira
Vérification : Bdouine

Je poussais un profond soupir. Elle n'avait pas changé depuis ces trois dernières années. Même si ça avait été bref, nous avions combattu ensemble après que je l'eus sauvée. Je n'avais pas pu me résoudre à laisser quelqu'un sans expérience militaire seul sur un champ de bataille. Par chance, elle apprenait vite. Suivant mes instructions, elle parvenait à me suivre tant bien que mal. Ses habilités physiques étaient plutôt formidables. Il ne pouvait en être autrement car elle n'aurait jamais été sélectionnée à l'âge de 16 ans, peu importe l'importance de sa réceptivité à la luciférase. Toutefois, lorsque nous nous fûmes séparés, j'ai pensé qu'elle allait mourir. L'opération achevée, nous n'avions aucun moyen de prendre contact l'un l'autre.

- Bon travail pour avoir survécue à ça. Tu as eu beaucoup de chance.


Elle secoua la tête vivement :

- Parce que tu m'as... laissé m'échapper...

- C'est faux. J'avais commis une erreur de jugement.


Nous nous étions séparés après avoir été cernés par les légionnaires. Au moins, en courant dans des directions opposées, nous étions sûrs qu'au moins l'un d'entre nous aurait une chance de s'en tirer. C'était le genre de comportement devant lequel l'ennemi ne savait plus trop quoi faire. Vu mon expérience, mes chances de survies étaient plus grandes, évidemment. Donc à choisir entre ma vie ou la sienne, la mienne était plus sûre et utile. Pourtant, j'avais choisi l'option impossible. Je devais être fou. C'est sans doute pour cela je me sentais gêné en y repensant. Je me sentais froissé. Depuis ce jour, je m'étais forcé de ne plus y resonger...


Alors qu'elle ouvrait la bouche pour me répondre, on entendit le chahut d'une dispute à l'autre bout de la pièce. C'était un gars et une fille. Je cru pendant un instant qu'ils étaient capables de se comprendre comme pour moi et la fille, mais ce ne semblait pas être le cas. J'ignorais les raisons mais ça devait être insignifiant. Ils pestaient l'un et l'autre, sans comprendre les paroles qu'ils se lançaient. Soudainement, la fille gifla le garçon. Ce fut bruyant et personne n'osa intervenir. Je ne pouvais pas les en blâmer. Nous avions tous été entrainés à combattre les légionnaires à mains nues. Se battre les uns contre les autres pouvait conduire à de graves conséquences. La figure du garçon vira au rouge et il attrapa la fille par la gorge. À cet instant nous fumes témoins d'une chose invraisemblable.


Tout à coup, le livre aux pieds de la fille s'ouvrit, bien qu'elle ne l'avait pas touché, ni même frappé accidentellement du pied. Une main noire émergea du livre ouvert. Elle grandit jusqu'à devenir énorme, avant d'attraper le jeune homme pour le soulever dans les airs. Stupéfié, il fut broyé à mort. La fille était tout aussi abasourdie. Apparemment, elle non plus ne comprenait rien à ce qui se passait. Mais ce n'était pas tout. Une grande lumière commença à émaner du livre qui appartenait au jeune homme. Je m'attendais à voir apparaître une autre main noire, mais non. Son corps fut comme aspiré à l'intérieur du livre, et il n'en restait rien. La lumière disparaissait à son tour. La couverture du livre prenait alors une teinte bleutée et un motif en relief se dessina. C'était une forme inquiétante, semblable à un visage humain... Il y eut un bref silence. L'agitation régna ensuite dans la pièce toute entière.

- Qu'est-ce que... c'était que ça ?!

- Qu'est-ce que j'en sais ? Ne me demande pas ça !


Je tendis les bras pour attraper mon propre livre posé près de moi. Jusqu'à maintenant, j'avais préféré ne pas y toucher, mais la situation avait changé. Je devais obtenir le plus d'informations possibles sur ces livres. Non seulement ce livre ne portait aucune inscription sur sa couverture, mais il n'y avait pas la moindre aspérité sur sa surface. J'avais l'impression que le matériau dont il était composé n'avait rien à voir avec du papier. Et comme la fille l'avait souligné, impossible de l'ouvrir, comme si les pages étaient toutes collées ensemble.

- Comment cette fille a pu ouvrir son livre ?


À cet instant, comme pour me répondre, ou plutôt comme pour se moquer de ma question, des voix commencèrent à s'élever dans la pièce. Elles étaient nombreuses et simultanées, si bien qu'il était difficile de distinguer leur sens. J'écoutais intensément car je pouvais distinguer des mots appartenant à ma langue. Il y avait probablement treize voix retentissant en même temps afin que tout le monde dans la pièce puisse comprendre. Des informations importantes étaient données par ces voix, cependant elles n'étaient pas d'une grande utilité. Les livres, qui nous avaient été donnés, étaient des ''Grimoires'', des livres de magie. Nous devions les utiliser pour nous entretuer. Seulement deux d'entre nous devaient survivre. Ces brèves explications furent répétées, sans développer la raison et le but de tout ceci.

- Mission top-secrète, tu parles... se faire duper de la sorte..., crachais-je en regardant autour de moi.

Page : 1 - 2 - 3 - 4 - 5


Avertissement :
- Le contenu de ce site (les pages, les traductions, les dossiers,...) appartient à Grimoire CendrE.
- Si vous utilisez des informations de ce site, veuillez correctement citer votre source. Merci d'avance.
- Toute copie partielle (ou intégrale) du site est interdite.
Visiteurs :
271319
Aujourd'hui :
62